fbpx

Starhopper : SpaceX a fait voler pour la première fois le prototype du Starship

Par

le

Le 25 juillet, SpaceX a réussi à faire voler le prototype du Starship, Starhopper, pour la première fois.

Dans un moment historique pour la société, SpaceX a fait décolé avec succès son prototype de véhicule sur Mars, appelé Starhopper, et a franchi une étape cruciale vers l’atterrissage ultime d’êtres humains sur la planète rouge.

Hier, le 25 juillet, à Boca Chica, au Texas, l’engin expérimental de la société a utilisé son unique moteur Raptor pour survoler brièvement le sol, atteignant une hauteur d’environ 20 mètres au-dessus du sol. Le «vol» n’a duré que quelques secondes, mais nous a laissé entrevoir l’avenir de la fusée.

« Le vol de Starhopper a été un succès », a écrit sur Twitter le PDG de SpaceX, Elon Musk, ajoutant qu’ils envisageaient d’effectuer un saut suivant d’une hauteur de 200 mètres « dans une semaine ou deux ». Il a également publié des images prises par un drone volant au-dessus de la fusée, ainsi que par une caméra de moteur.

Mesurant environ 20 mètres de haut et environ neuf mètres de large, Starhopper est une version plus petite du futur véhicule du vaisseau spatial que SpaceX construit, et qui, espère-t-il, transportera régulièrement des personnes dans l’espace. Starship finira par atteindre une hauteur de 55 mètres et volera dans l’espace au-dessus d’une nouvelle grande fusée réutilisable en cours de développement appelée Super Heavy.

arborant une apparence de tour d’eau, Starhopper a son moteur Raptor unique situé à sa base, ainsi que trois pieds d’atterrissage. Le véhicule est fabriqué en acier inoxydable, une première pour SpaceX, dont l’utilisation est meilleur marché que les matériaux plus répandus utilisés dans les fusées comme le titane et l’aluminium.

Raptor est le nouveau moteur de fusée SpaceX, conçu pour fonctionner avec de l’oxygène liquide et, surtout, du méthane. Le moteur a été conçu pour le ravitaillement en carburant sur Mars, là où le méthane est disponible, et offre l’une des performances les plus élevées parmi tous les moteurs chimiques de fusées actuellement disponibles sur le marché.

Lors de cet essai, la nuit dernière, le moteur a fonctionné brièvement, permettant à la fusée de décoller du sol et a réalisé des manœuvres en vol stationnaire avant de revenir sur Terre. Raptor a déjà été testé, alors que Starhopper effectuait lui-même un saut beaucoup plus court de quelques mètres en avril alors qu’il était attaché au sol. Ce fut cependant son premier vol sans attache.

Alors que les essais de Starhopper se poursuivent, SpaceX s’emploie également à développer deux véhicules Starship à échelle réelle du vaisseau, un au Centre spatial Kennedy en Floride et l’autre à Boca Chica. En fin de compte, la société souhaite que le vaisseau spatial réutilisable puisse transporter jusqu’à 100 personnes dans l’espace, avec la possibilité de se lancer et d’atterrir régulièrement à différents endroits de la Terre.

Musk n’a pas caché qu’il souhaitait associer Starship et Super Heavy, apparemment appelé maintenant Starship Launch System (SLS), pour envoyer des gens sur Mars. La compagnie a déjà engagé le milliardaire japonais Yusaku Maezawa pour voler autour de la Lune avec un groupe de privilégiés à bord de Starship en 2023.

L’essai de Starhopper de la nuit dernière a été un pas en avant, même provisoire, vers cet avenir prometteur. Désormais, SpaceX continuera à mettre Starhopper à l’essai à mesure qu’il progressera vers l’avenir.

Articles recommandés