fbpx

La version Lite de Spotify pour Android arrive dans 36 pays

Par

le

L’application Spotify Lite est maintenant officielle. L’application, en version bêta depuis l’année dernière, arrive officiellement dans 36 pays.

Spotify lance aujourd’hui la version allégée de son application Android, baptisée Spotify Lite, conçue pour les personnes disposant de forfaits plus petits et d’appareils plus anciens. L’application de 10Mo (l’application principale Spotify peut nécessiter 100 Mo) est livrée avec une nouvelle fonctionnalité majeure: la possibilité de définir une limite de data et de recevoir une notification dès qu’elle est atteinte, ce qui est une nécessité pour les personnes qui doivent être conscientes de leur utilisation.

En utilisant Spotify Lite, les utilisateurs peuvent également contrôler leur cache de chansons et le vider d’un geste si le stockage pose problème. L’application est disponible sur 36 marchés en Asie, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique via le Google Play Store. Elle est compatible avec tous les appareils fonctionnant sous Android version 4.3 ou ultérieure. Elle offre la même expérience que l’application Spotify classique, mais elle est optimisée pour les connexions plus lentes.

Outre l’ajout de fonctionnalités de data, la seule différence principale entre Spotify standard et sa variante Lite semble être un changement de design: les bibliothèques des utilisateurs de Lite sont remplacées par des favoris, où sont stockés tous les morceaux et les playlists enregistrés. Spotify indique que l’application est destinée à compléter l’application principale et que les utilisateurs doivent sélectionner «celle qui leur convient le mieux».

Spotify est l’une des nombreuses grandes entreprises de technologie à introduire une application allégée. Facebook, par exemple, a lancé Facebook Lite, Messenger Lite et Instagram Lite. Uber a également lancé sa propre version Lite. Ces applications Lite deviennent de plus en plus populaires et critiques alors que les entreprises de technologie envisagent de s’étendre aux pays en développement, où les connexions data sont plus lentes et où les données mobiles elles-mêmes sont plus précieuses et coûteuses.

Articles recommandés