fbpx

Huawei affirme que son système d’exploitation interne Hongmeng n’est pas conçu pour les smartphones

Par

le

La vice-présidente de Huawei, Catherine Chen, a déclaré que HongMeng OS n’avait pas pour but de concurrencer Android sur les smartphones.

Lorsque Huawei a déposé la marque de son système d’exploitation Hongmeng le mois dernier, beaucoup ont supposé que c’était le système d’exploitation mobile dont la rumeur disait qu’il pourrait remplacer Android ou Windows. Mais ce n’est pas le cas. Lors d’une table ronde à Bruxelles, Catherine Chen, membre du conseil d’administration de Huawei et vice-présidente de la marque, a déclaré que Hongmeng n’était pas conçu pour les smartphones. Au lieu de cela, il est destiné à un usage industriel, et Huawei prévoit de continuer à utiliser le système d’exploitation Android de Google pour ses smartphones.

Le système d’exploitation mobile de Huawei fait l’objet de rumeurs depuis des années et, après que l’administration Trump eut déclaré une « urgence nationale » interdisant effectivement l’équipement de Huawei, la société a annoncé qu’une alternative à Android pourrait être prête dès cet automne. À divers moments, les dirigeants de Huawei ont fait référence à Hongmeng lorsqu’ils évoquaient des solutions de rechange à l’OS de Google, ce qui a encore renforcé les spéculations selon lesquelles il s’agissait du plan de secours de la société, si elle était forcée d’abandonner Android.

Maintenant que l’administration Trump envisage de lever certaines restrictions vis à vis de la marque chinoise, la société a changé de ton. Elle indique que si la plupart des systèmes d’exploitation pour smartphones contiennent des dizaines de millions de lignes de code, Hongmeng n’en contient que des centaines de milliers. Cela le rend plus sécurisé, a déclaré Chen, mais ne convient pas aux smartphones. Bien entendu, Huawei pourrait avoir un autre système d’exploitation dans ses cartons, ou Hongmeng pourrait servir de base à un système d’exploitation pour smartphone. Si le Congrès permet à l’administration Trump de lâcher du lest sur Huawei, nous ne le saurons peut-être jamais.

Articles recommandés