fbpx

Twitter supprime la prise en charge de la géolocalisation exacte car personne ne l’utilise

Par

le

Twitter supprime la prise en charge de la géolocalisation exacte de ses applications iOS et Android car personne ne l’utilise.

Twitter va cesser de vous laisser ajouter une géolocalisation précise à vos tweets, car la demande pour cette fonctionnalité est insuffisante. Dans un tweet, le compte support de la société a annoncé la suppression de la fonctionnalité «pour simplifier votre expérience de tweeting». Toutefois, vous pourrez toujours marquer l’emplacement précis de vos photos, et TechCrunch indique que vous serez toujours capable d’ajouter votre position aux tweets via l’intégration du service avec des services de cartographie comme FourSquare et Yelp. En revanche, si vous souhaitez désactiver entièrement cette fonctionnalité dès aujourd’hui, assurez-vous que le paramètre « Ajouter des informations de localisation à mes Tweets » est décoché dans les paramètres de confidentialité et de sécurité de votre compte sur la plateforme.

Lorsque Twitter avait initialement annoncé la prise en charge de la géolocalisation en 2009, le site avait de grandes ambitions pour la fonctionnalité. Plutôt que de se concentrer sur les tweets de personnes que vous suivez, Twitter pense que les gens pourraient commencer à les parcourir en fonction de leur emplacement, ce qui leur permettrait de suivre un événement local comme un concert. En fin de compte, il semble que les gens trouvent qu’il est beaucoup plus pratique d’organiser des hashtags et des sujets en « tendance ». Pendant ce temps, garder une fonctionnalité que presque personne ne souhaite ne présente un risque pour la vie privée si des personnes l’utilisent accidentellement.

A y penser, on peut se rendre compte que Twitter est maintenant suffisamment vieux pour pouvoir supprimer des fonctionnalités inutiles afin de rendre son service plus simple à utiliser. Pourtant, en 2019, nous n’avons toujours pas de bouton d’édition, bien que nous en demandions un depuis presque toujours. Cela libérera peut-être quelques ingénieurs pour en implémenter un. on croise les doigts.

Articles recommandés