fbpx

Facebook lance les Avatars, pour concurrencer Bitmoji

Par

le

Facebook lance Avatars, un moyen ludique pour les utilisateurs de se représenter eux-mêmes dans des chats et des commentaires.

Facebook lance Avatars, un nouveau moyen pour les utilisateurs du réseau social de se représenter dans leurs discussions et dans les commentaires. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de créer des personnages numériques personnalisés pour se représenter dans des discussions Messenger et des commentaires du fil d’actualité. Cette fonctionnalité n’est actuellement ouverte qu’aux utilisateurs australiens, mais tous les utilisateurs de Facebook pourront les créer à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine.

C’est la célèbre Jane Manchun Wong qui a découvert pour la première fois les Avatars en développement il y a plus d’un an. Les nouveaux modèles ont un aspect 3D plus poli que leur style plat d’origine. Ils ressemblent nettement moins aux Bitmoji, les emoji personnalisables de Snapchat, d’où Facebook a pris l’inspiration. Contrairement à Bitmoji, les avatars de Facebook ne peuvent pas encore être intégrés à d’autres applications telles que les claviers. De plus, aucune fonctionnalité ne permet aux utilisateurs de prendre une photo pour lancer le processus de création. «Nous voulons nous assurer de ne pas vous montrer quelque chose de totalement opposé à la photo. La reconnaissance faciale est sensible », a déclaré un porte-parole de Facebook.

Les utilisateurs pourront commencer à créer leurs avatars avec une sélection de personnes neutres à personnaliser, avec 18 traits et vêtements. La société a déclaré qu’elle pensait que les avatars seraient une option utile pour les utilisateurs qui souhaitent rester anonymes dans les photos de profil ou dans les groupes, ce qui est amusant pour une société littéralement appelée « Facebook ».

Facebook arrive en retard dans le domaine des avatars, car Bitmoji existe déjà depuis en 2014. Il est pour l’heure difficile de dire si les Avatars arriveront à devenir plus populaires que les personnages virtuels de Snapchat.

Articles recommandés