fbpx

Un astéroïde pourrait entrer en collision avec notre Terre dans moins de 60 ans, selon le patron de la Nasa

Par

le

Les astéroïdes dangereux survolant la Terre ne sont pas rares et une collision avec notre Terre serait possible dans moins de 60 ans, a déclaré le patron de la Nasa.

Le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, pense qu’il est temps de prendre au sérieux la menace d’un impact d’astéroïde sur notre Terre. Dans un discours prononcé à la conférence sur la défense planétaire de l’Académie internationale d’astronautique, Bridenstine a ouvert son discours liminaire en mettant en garde sur l’avenir.

« Nous devons nous assurer que les gens comprennent qu’il ne s’agit pas d’Hollywood, ni de films », a-t-il déclaré. «Il s’agit en définitive de protéger la seule planète que nous connaissons actuellement pour héberger la vie, c’est la planète Terre.»

Bridenstine a reconnu que parler d’un grand astéroïde entrant en collision avec la Terre fait sourire les gens, une fausse impression de sécurité provoquée par d’innombrables films hollywoodiens qui nous ont peut-être insensibilisés au carnage que cela causerait. Mais vous n’avez pas besoin de chercher très loin pour voir le type de dégâts causés par une collision d’astéroïdes.

En 2013, un météore de 20 mètres a explosé au-dessus de la ville de Tcheliabinsk, en Russie. Voyageant à plus de 18 kilomètres à la seconde, le météore a explosé à environ 23 kilomètres de la surface de la Terre, selon la Nasa. Mais il a tout de même fait des ravages majeurs. Le météore aurait endommagé des milliers de bâtiments et envoyé plus de 1 500 personnes à l’hôpital, la plupart ayant été blessés par des débris causés par l’onde de choc.

«Ces événements ne sont pas rares. ils se produisent », a noté Bridenstine. Et selon un modèle, nous devrions nous attendre à une collision similaire tous les 60 ans.

Le 20ème siècle a été marqué par trois de ces impacts: un à Tunguska (Russie) en 1908 et un autre au Brésil en 1930. L’événement de Tunguska a couvert plus de 2 000 kilomètres carrés, mais n’a pas fait de victimes humaines.

Toutefois, l’agence spatiale travaille sur un correctif. Actuellement, elle a pour objectif ambitieux de suivre 90% des astéroïdes de 140 mètres et plus, un astéroïde assez grand pour éliminer un petit pays. Et tandis que les météores perdent une partie importante de leur masse en entrant dans notre atmosphère, il convient de noter que le rocher responsable de l’événement russe de 2013 n’était que de 20 mètres, soit un septième de la taille de ceux suivis par la Nasa.

Peut-être Elon Musk et SpaceX pourront aider sur ce sujet. La Nasa a récemment annoncé qu’elle avait passé un contrat avec SpaceX, payant 69 millions de dollars à la société pour l’aider à résoudre le problème. Dans sa première mission commune, le test de redirection de double astéroïde (DART), SpaceX enverra une fusée sur une trajectoire de collision avec un objet proche de la Terre, un astéroïde dans ce cas.

En cas de succès, la fusée éloignera l’objet de la Terre.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉