fbpx

Doggo, un robot qui fait des backflips créé par des étudiants

Par

le

Des étudiants ont créé Doggo, un robot à quatre pattes capable de parcourir des terrains difficiles avec beaucoup d’agilité.

Des étudiants de l’Université de Stanford ont mis au point un nouveau robot ressemblant à un chien et conçu pour pouvoir parcourir des terrains accidentés tout en affichant une grande agilité. Le robot s’appelle Doggo et il peut trotter, sauter et mêre faire des backflips sans avoir besoin de friandises en guise de récompense. Doggo est conçu dans un souci de reproductibilité. Plutôt que de garder les méthodes de construction et le code secrets, les étudiants ont tout mis librement sur le Web afin que les utilisateurs puissent créer leurs propres versions.

Le chercheur Nathan Kau a déclaré que l’équipe souhaitait que le robot puisse être construit avec un «budget relativement petit». Des robots quadrupèdes plus grands peuvent coûter des dizaines, voire des centaines de milliers de dollars, et ont besoin de pièces personnalisées. Le coût de construction de Doggo est estimé à moins de 3 000 dollars, frais de fabrication et d’expédition compris.

Pratiquement tous les composants nécessaires à la construction du robot peuvent être achetés tels quels en ligne. L’équipe espère que le faible coût de construction incitera d’autres chercheurs à développer des robots dérivés innovants pour leurs propres travaux. Actuellement, Doggo peut marcher, trotter, danser, sauter, et effectuer un backflip occasionnel. La version actuelle de Doggo fait à peu près la taille d’un beagle.

L’équipe prévoit de travailler sur une version plus grande dans le futur. L’équipe d’élèves derrière le robot a passé beaucoup de temps à rechercher des fournitures facilement disponibles et à tester les pièces à mesure qu’elles les fabriquaient sans recourir à des simulations. Le bot est capable de maintenir une démarche cohérente et la trajectoire souhaitée, même sur un terrain variable.

Doggo utilise des moteurs capables de détecter les forces externes et de déterminer la force et le couple que chaque patte devrait appliquer en réponse. Les moteurs recalculent 8 000 fois par seconde. L’équipe a déclaré avoir été surprise de voir à quel point Doggo pouvait sauter haut (1 mètre).

Articles recommandés