fbpx

La police en Inde a arrêté dix étudiants pour avoir joué à PUBG

Par

le

L’État indien du Gujarat a récemment interdit aux enfants de jouer à PlayerUnknown’s Battlegrounds. Dix joueurs ont déjà été arrêtés par la police.

La police indienne a arrêté dix étudiants après les avoir surpris en train de jouer à PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) sur mobile. Gujarat, un État occidental du pays, a interdit le jeu la semaine dernière, car le jeu rendrait trop dépendant et tout en étant violent. Les étudiants ont finalement été libérés sous caution quelques heures plus tard.

Les élèves étaient apparemment « tellement absorbés » par le jeu qu’ils ne levaient pas la tête et ne remarquaient pas que la police s’approchait pour les arrêter, a déclaré un policier aux médias locaux.

PUBG est toujours légal dans le reste de l’Inde, mais le Gujarat a choisi de bannir le jeu après que des parents et des éducateurs se soient plaints qu’il soit trop violent et distrait les étudiants. En février, un ministre local du Gujarat a qualifié ce phénomène de «démon dans toutes les maisons», selon le Times of India. Et même si les joueurs continuent de profiter de PUBG sur mobile dans d’autres régions de l’Inde, les éducateurs du reste du pays s’inquiètent toujours de la dépendance au jeu.

Le mois dernier, la société mère de PUBG, Bluehole, a déclaré aux médias indiens : «Nous pensons également qu’il est extrêmement important pour nous d’être un membre responsable de l’écosystème du jeu vidéo. À cette fin, nous travaillons constamment et continuerons à travailler avec … les parents, les éducateurs et les organismes gouvernementaux, et à écouter leurs réactions sur ce que nous pouvons faire. »

Pendant ce temps, le rival de battle royale Fortnite n’a pas fait face à des restrictions de ce genre. Cela peut être dû à plusieurs raisons: son côté cartoon fait que la violence est moins réaliste que sur PUBG, et le téléchargement du jeu n’est pas aussi simple sur Android, le système d’exploitation prédominant en Inde, car les utilisateurs doivent le télécharger manuellement à partir du site d’Epic Games. Pour ces raisons, PUBG semble être la cible la plus facile pour les législateurs actuellement.

Articles recommandés