fbpx

Qu’est-ce que la blockchain ? Explication pour les nuls !

Par

le

Le terme Blockchain, ou « chaîne de blocs » en français, est présent partout de nos jours. Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Voici l’article qu’il vous faut.

Du jour au lendemain, le terme Blockchain est partout. La technologie, qui a été inventée en 2008 pour faire office de composant principal au Bitcoin lors de son lancement un an plus tard, est utilisée pour tout, de la protection du droit d’auteur au consentement sexuel (non, ce n’est pas une blague).

Compte tenu des nouvelles autour de blockchain qui circulent au quotidien, sans parler de la valeur fulgurante de Bitcoin et des autres crypto-monnaies qui reposent sur la technologie, vous vous demandez peut-être ce qu’est vraiment la blockchain. Cela à l’air assez simple au premier coup d’oeil, mais si vous regardez de plus près, les choses se compliquent.

En gardant cela à l’esprit, voici quelques façons différentes de comprendre la blockchain pour les nuls, des définitions et explications simples aux métaphores ambitieuses.

Comment fonctionne la Blockchain?

Pour commencer, voici l’explication la plus simple, sans métaphores ni hyperbole. Dans le langage de crypto-monnaie, un bloc est un enregistrement de nouvelles transactions (pouvant signifier l’emplacement d’une crypto-monnaie, de données médicales ou même d’enregistrements de vote). Une fois que chaque bloc est terminé, il est ajouté à la chaîne, créant une chaîne de blocs: une blockchain.

Les crypto-monnaies étant cryptées, le traitement de toutes les transactions signifie la résolution de problèmes mathématiques complexes (qui deviennent de plus en plus difficiles avec le temps, à mesure que la blockchain se développe). Les personnes qui résolvent ces équations sont récompensées par la crypto-monnaie selon un processus appelé « minage ».

Si vous possédez une crypto-monnaie, ce que vous avez réellement est la clé privée (l’équivalent d’un mot de passe long) associée à son adresse dans la blockchain. Avec cette clé, vous pouvez retirer de l’argent à dépenser, mais si vous la perdez, il n’ya aucun moyen de récupérer votre argent. Chaque compte dispose également d’une clé publique, qui permet aux autres utilisateurs d’envoyer une crypto-monnaie sur votre compte.

Les informations sur la blockchain sont également accessibles au public. Le tout est décentralisé, ce qui signifie que cela ne dépend pas d’un seul ordinateur ou d’un seul serveur pour fonctionner. Ainsi, toutes les transactions sont instantanément visibles pour tout le monde. Cela nous amène à notre première métaphore: le registre public.

La Blockchain est comme un registre public

Si vous envoyez du Bitcoin (ou une autre crypto-monnaie) à un ami, ou le vendez, ces informations sont accessibles au public sur la blockchain. D’autres personnes peuvent ne pas connaître votre identité, mais elles savent exactement combien de valeur a été transférée d’une personne à une autre.

La blockchain est souvent perçue comme une alternative au système bancaire traditionnel. Au lieu de faire appel à une banque ou à une autre institution pour vérifier le transfert de l’argent, vous pouvez utiliser la blockchain et éliminer l’intermédiaire.

L’Internet de la valeur

S’appuyant sur l’idée d’un registre public, une autre manière courante de décrire la blockchain est l’internet de la valeur. L’idée est assez simple: Internet a permis de distribuer librement des données en ligne, blockchain fait la même chose pour de l’argent.

Au lieu de compter sur les journaux, la télévision et la radio (qui sont principalement contrôlés par de grandes entreprises), Internet donne à chacun une voix, pour le meilleur ou pour le pire. La blockchain et la crypto-monnaie facilitent le transfert d’argent dans le monde en contournant les intermédiaires traditionnels comme les banques et même les gouvernements.

La Blockchain est comme Google Docs

Voici une métaphore intelligente venant de William Mougayar, auteur de La Business Blockchain: la blockchain ressemble à Google Docs.

Avant Google Docs, si vous vouliez collaborer à une rédaction avec une personne en ligne, vous deviez créer un document Microsoft Word, le lui envoyer, puis lui demander de le modifier. Ensuite, vous avez dû attendre jusqu’à ce qu’ils aient apporté ces modifications, enregistré le document et vous le renvoyer.

Google Docs a résolu ce problème en permettant à plusieurs personnes de visualiser et de modifier un document en même temps. Cependant, la plupart des bases de données fonctionnent encore de nos jours avec Microsoft Word: une seule personne peut effectuer des modifications à la fois, ce qui bloque les autres utilisateurs jusqu’à ce qu’ils aient terminé. La Blockchain résout ce problème en mettant à jour instantanément les modifications à la vue de tous.

Pour le secteur bancaire, cela signifie que tous les transferts de fonds sont simultanément vérifiés aux deux extrémités. La blockchain peut également être utilisée dans les activités juridiques ou dans la planification d’architecture. N’importe quel domaine dans lequel les utilisateurs doivent collaborer sur des documents, cette technologie peut y être utilisée.

La Blockchain est comme une rangée de coffres-forts

Voici une autre explication utile provenant du forum en ligne Bitcoin Talk. Celui-ci explique très bien le fonctionnement des clés publiques et privées:

« Imaginez qu’il y ait un tas de coffres-forts alignés dans une pièce géante quelque part. Chaque coffre-fort porte un numéro d’identifiant, et chaque coffre-fort dispose d’une fente permettant aux utilisateurs de déposer de l’argent dessus. Les coffres-forts sont tous en verre résistant aux balles, ainsi tout le monde peut voir combien il y en a dans un coffre-fort donné, et chacun peut mettre de l’argent dans un coffre-fort. Lorsque vous ouvrez un compte bitcoin, vous recevez un coffre-fort vide et la clé de ce coffre. Vous notez quel numéro se trouve sur votre coffre-fort, et quand quelqu’un veut vous envoyer de l’argent, vous leur dites quel coffre est le vôtre, et ils peuvent aller déposer de l’argent dans la fente. »

La Blockchain est comme l’ADN

Enfin, cette dernière comparaison vient de Robin Chauhan sur le site Medium.

La Blockchain est un enregistrement de transactions qui se répand sur Internet à mesure que de plus en plus de personnes utilisent des crypto-monnaies. De même, l’ADN est un enregistrement de transactions génétiques et de mutations qui se propagent à mesure que la vie s’étend à travers le monde. Les deux deviennent de plus en plus compliqués avec le temps, à mesure que notre ADN évolue et que de nouveaux blocs sont ajoutés à la blockchain.

Chaque blockchain (Bitcoin, Ether, Ripple) est comme une espèce distincte (humain, chimpanzé, etc.). Une blockchain peut également être créée (comme avec Bitcoin Cash) pour créer une devise concurrente de la même manière que deux espèces distinctes peuvent partager un ancêtre commun.

Bien sûr, il n’est pas facile de modifier l’ADN. Les scientifiques pensent qu’une mutation génétique pourrait prendre environ un million d’années, et créer une blockchain n’est pas chose facile non plus. Le processus d’évolution et de sélection naturelle ressemble un peu à l’exploitation minière, une série d’étapes compliquée qui crée quelque chose d’incroyable.

Articles recommandés