fbpx

Farming Simulator se dote de sa propre ligue eSport

Par

le

Giants Software, développeur de la série Farming Simulator, lance la Farming Simulator League, une nouvelle ligue de eSport avec un chèque de 250 000€ pour l’équipe qui terminera première de la saison.

Lorsque vous pensez au eSport, votre esprit s’oriente probablement vers des jeux en ligne extrêmement populaires comme Fortnite ou Overwatch. Mais beaucoup de jeux moins connus font leur arrivée dans ce domaine, y compris des jeux sur l’agriculture. Le développeur Giants Software a annoncé la création d’une Farming Simulator League, qui ressemble à ceci: un tournoi compétitif pour la très populaire franchise Farming Simulator sur PC.

Il s’agira de 10 tournois à travers l’Europe, y compris de grands événements tels que la Gamescom et la Paris Games Week, qui culmineront en une grande finale à la FarmCon 2020. Le développeur met en jeu un capital de 250 000€ et a attiré des sponsors comme Logitech et Intel. La nouvelle ligue opposera les joueurs dans la dernière entrée de la série, Farming Simulator 19, qui s’est vendu à un million d’exemplaires au cours de ses 10 premiers jours de disponibilité l’an dernier.

Les compétitions sur Farming Simulator ont discrètement existé pendant plusieurs années, principalement liées à l’agriculture, mais elles ont attiré une foule de joueurs désireux de regarder les meilleurs empileurs de balles de foin du monde, ce qui a poussé le PDG de Giants, Christian Ammann, à se tourner vers l’eSport de manière un peu plus sérieuse. «C’est quand nous avons compris que c’était quelque chose que nous pourrions potentiellement faire à un niveau un peu plus professionnel», a-t-il déclaré à l’Esports Observer.

Si beaucoup de ligues de sports électroniques parmi les plus populaires suivent un modèle qui ressemble beaucoup au monde du sport professionnel, des efforts comme celui de la nouvelle ligue de Giants Software montrent qu’il reste beaucoup de place pour différents types de compétitions. «Nous avons une opportunité unique», déclare Ammann. « Nous pensons avoir trouvé le bon mélange d’agriculture réelle et d’amusement afin que tout le monde le trouve divertissant. »