fbpx

Ils font fermer le deuxième aéroport du Royaume-Uni avec leurs drones

Par

le

Mercredi 19 décembre, vers 21 heures, l’aéroport de Londres Gatwick a dû fermer ses portes car deux drones volaient à proximité.

L’aéroport de Gatwick, le deuxième plus grand aéroport du Royaume-Uni, a été fermé mercredi soir et jusqu’à jeudi après-midi après avoir été informé que deux drones volaient à proximité, rapporte The Guardian. Les vols de l’aéroport avaient initialement été suspendus à 21 heures mercredi soir après la découverte des engins volants. Bien qu’il ait brièvement rouvert à 3 heures du matin, il a été contraint de fermer à nouveau 45 minutes plus tard après la reprise des vols. Depuis lors, l’aéroport a confirmé qu’il s’attend à ce que sa piste soit fermée jusqu’à 16 heures au moins jeudi.

En plus d’empêcher tout vol de décoller, la suspension signifie que de nombreux vols entrants ont dû être redirigés vers d’autres aéroports de la région de Londres, notamment Luton, Heathrow et Stansted, tandis que d’autres vols ont été forcés d’atterrir à Paris et à Amsterdam. Au total, 760 vols contenant 110 000 passagers devaient décoller ou atterrir de Gatwick jeudi.

En raison de la difficulté de capturer les pilotes, des mesures techniques ont été proposées pour garantir que piloter un drone près d’un aéroport n’est pas seulement illégal, mais techniquement impossible. Une société de sécurité de l’espace aérien a suggéré que les aéroports pourraient utiliser une combinaison de technologies de radar, de détection de caméra, de détection de fréquence radio et de brouillage pour bloquer les vols illégaux de drones. En plus d’équiper ses drones d’un logiciel de géofencing qui les empêche de voler dans un espace aérien restreint, DJI a développé une technologie lui permettant de détecter des drones à une distance de 10 miles.

De telles mesures pourraient devenir nécessaires en raison du nombre croissant d’incidents de drones dans les aéroports. Dedrone, un site qui suit les incidents de drones dans le monde, a enregistré 13 incidents en novembre 2018 aux États-Unis, en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni.