Cinéma

Le service de streaming tant attendu de Disney s’appellera Disney+

Par

le

Disney a annoncé le nom de son prochain service de streaming: Disney+, dont le lancement aux États-Unis est prévu pour “fin 2019.”

Disney a publié ses résultats du quatrième trimestre jeudi et, comme on pouvait s’y attendre, le géant du divertissement a réalisé des revenus de plusieurs milliards de dollars grâce aux solides performances de ses réseaux de médias et de ses studios de divertissement (Marvel, Pixar, Nat Geo et Star Wars).

L’information qu’il faut retenir est que nous avons maintenant un nom et une fenêtre de lancement pour la plateforme de streaming à venir. Elle s’appellera Disney+ (les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès à présent pour recevoir les dernières infos) et son lancement est prévu pour fin 2019 sur le marché américain. Netflix perdra un tas de contenu, à savoir tout ce qui est Star Wars, Pixar ou Marvel, et ces programmes serviront de concurrent direct. Le nouveau service proposera également un certain nombre de programmes originaux et de films exclusifs, notamment un spinoff de Thor centré sur Loki (avec Tom Hiddleston), un reboot de la franchise High School Musical, de nouvelles aventures de l’univers Monstres et Cie et un préquel du film Rogue One focalisé sur Cassian Andor, le personnage interprété par Diego Luna.

Comme l’a expliqué jeudi à Bob Iger, PDG de Disney, les revenus du réseau multimédia de Disney pour le quatrième trimestre ont augmenté de 9%, pour atteindre 6,0 milliards de dollars. Ces réseaux comprennent les chaînes câblées de Disney telles que Freeform, ESPN et bien sûr le canal phare, Disney Channel. De même, les revenus de diffusion de la série Black-ish et des deux séries Marvel de Disney ont bondi de 21%, pour atteindre 1,8 milliard de dollars.

La division de divertissement de la société a également continué à générer de l’argent. Les revenus du trimestre ont augmenté de 50% pour atteindre 2,2 milliards de dollars. Iger a attribué le succès des films Indestructiles 2 et Ant-Man 2 (le seul film sorti au troisième trimestre, Cars 3, a probablement aussi un peu aidé). Le seul endroit où Disney perd de l’argent est sa division Produits grand public et médias interactifs, où ses revenus ont chuté de 8%, pour atteindre 1,1 milliard de dollars.

Articles recommandés