Microsoft vient de rendre 60 000 de ses brevets open source

Par

le

Microsoft a annoncé son intention de rejoindre l’Open Invention Network, un groupe de brevets open source dédié à la protection de Linux contre les poursuites. Pour cela, Microsoft libère 60 000 de ses brevets.

L’Open Invention Network (OIN) est un groupe de brevets open source qui veille à ce que Linux soit à l’abri de la fureur des poursuites en matière de propriété intellectuelle. OIN possède plus de 1 000 brevets et regroupe plus de 2 500 membres, notamment SUSE, Google, IBM, Red Hat, etc.

Dans un changement historique, Microsoft, le fabricant du système d’exploitation Windows, a rejoint l’OIN. Il convient également de noter que les membres de l’OIN peuvent octroyer des licences croisées pour leurs brevets à d’autres membres. D’une certaine manière, Microsoft a ouvert plus de 60 000 brevets au profit de Linux.

Selon ZDNet, Keith Bergelt, PDG de OIN, a déclaré que ces brevets nouvellement ouverts constituaient des tonnes de technologies liées à Android, OpenStack, le noyau Linux, HyperLedger, LF Energy, etc.

«Nous mettons en gage notre portefeuille de brevets complet sur le système Linux. Ce n’est pas seulement le noyau Linux, mais d’autres logiciels qui en découlent », a déclaré Erich Andersen, vice-président de Microsoft.

À la suite de ce changement, Microsoft devrait perdre des milliards de dollars chaque année. En 2014, la société a tiré environ 3,4 milliards de dollars de ses brevets Android et Samsung a payé à lui seul un milliard de dollars. En réponse à cela, Microsoft a déclaré qu’il avait subi un changement de philosophie. L’affrontement passé de la société avec la communauté open source n’a été dissimulé à personne, et son geste ressemble sûrement à un effort visant à préserver les projets open source de poursuites en propriété intellectuelle.

Il convient de noter que Microsoft a déjà pris des mesures similaires par le passé. Il y a à peine deux ans, la société a annoncé la création d’un plan Azure IP Advantage destiné à protéger les utilisateurs en matière de brevets.

Articles recommandés