Business

Google va commencer à facturer les fabricants de smartphones Android pour utiliser ses applications

Par

le

Google va faire payer aux fabricants d’Android le droit de pré-installer ses applications mobiles en Europe pour se conformer à une décision antitrust de l’UE selon laquelle il est en train de faire appel.

Pendant des années, Google a mandaté la pré-installation de certaines de ses applications principales telles que Search, Chrome, Gmail et Play Store, pour les entreprises qui souhaitaient fabriquer et vendre des téléphones Android. C’est sur le point de changer: Google va maintenant facturer des frais de licence aux fabricants de téléphones pour le marché européen, afin de se conformer à la décision de l’Union européenne en matière de monopole.

Plus tôt cette année, l’UE a condamné le géant de la recherche à une amende de 5 milliards de dollars pour la monopolisation illégale de services en ligne sur la plateforme Android. Google aurait utilisé Android comme un moyen d’accroître sa domination dans le domaine de la recherche. Le commissaire européen à la concurrence a donné à Google 90 jours pour donner suite à cette décision.

En réponse, la société prend trois mesures correctives majeures:

– Aucune application n’est obligatoire pour fabriquer des téléphones et des tablettes Android destinés à l’Espace économique européen (EEE). Les fabricants peuvent créer des forks (copies) d’Android sans conditions préalables.
– Google vendra un ensemble de licences pour un ensemble d’applications comprenant Google Play Store, Gmail, Google Maps et YouTube.
– Il y aura une licence séparée pour Google Search et Chrome.

Hiroshi Lockheimer, vice-président des plateformes et de l’écosystème chez Google, a confirmé que le changement entrerait en vigueur vers la fin du mois:

« Ces nouvelles options de licence entreront en vigueur le 29 octobre 2018 pour tous les nouveaux smartphones et tablettes lancés dans l’EEE. Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos partenaires Android dans les semaines et les mois à venir pour assurer la transition vers les nouveaux accords. Et bien sûr, nous restons profondément attachés à l’innovation continue pour l’écosystème Android. »

Les versions Forked d’Android n’ont pas vraiment bien fonctionné, sauf en Chine, où la plupart des services Google sont interdits. Mais nous verrons probablement plus de sociétés expérimenter Android sans Google à partir de maintenant.

Bien que Google ait fait appel de la décision de l’UE, il faudra peut-être des années avant qu’une décision soit prise. La société n’a pas précisé le montant des droits de licence. Cependant, il serait intéressant de voir si ce changement modifiera les prix des téléphones et tablettes Android en Europe.

Articles recommandés