fbpx

Telltale Games ferme ses portes et laisse 250 personnes sans emploi

Par

le

Environ 250 personnes ont perdu leur emploi après la fermeture de Telltale Games, le studio derrière les jeux The Walking Dead et Tales from the Borderlands, la semaine dernière.

Au cours des 14 dernières années, Telltale Incorporated, studio de développement de jeux basé en Californie, s’est fait un nom avec sa gamme de titres bien conçus axés sur l’aventure et l’histoire. Cela inclut des hits comme The Wolf Among Us, Tales from the Borderlands et des adaptations de franchises populaires, notamment Batman, The Walking Dead, Minecraft et Game of Thrones.

Malheureusement, le voyage de Telltale a pris fin la semaine dernière, quand le studio a brusquement mis fin à la majorité de ses opérations et laissé entre 225 et 250 employés sans emploi. Le PDG, Pete Hawley, a expliqué que les ventes étaient décevantes.

En outre, il a annulé la deuxième saison très attendue de The Wolf Among Us. Seuls 25 membres du personnel de Telltale resteront pour remplir les obligations existantes, comme la dernière saison de The Walking Dead.

Il est devenu clair à quel point la direction de Telltale a mal géré la situation. Certains anciens employés ont déclaré ne pas avoir reçu d’indemnité de licenciement, d’autres ont été embauchés environ une semaine avant la fermeture brutale de l’entreprise et certains verront leurs assurance santé expirer dans quelques jours seulement.

En plus de ces problèmes, il faut savoir que Telltale était basé dans la Bay Area, où les coûts de logement et de vie sont parmi les plus élevés de cette région des Etats-Unis.

Il n’est pas facile de se développer et de s’épanouir dans l’industrie du jeu, et c’est particulièrement difficile lorsque vous ciblez un créneau comme Telltale. Mais cela ne justifie pas le traitement accordé aux employés par la direction de la société avec ses mesures soudaines.

Telltale a également mis en colère certains clients qui dépensaient de l’argent pour des jeux qui avaient encore du contenu à venir.

La société aurait dû gérer cela beaucoup mieux, et cela aurait certainement pu être le cas. À la fin de l’année dernière, elle a licencié 25% de son personnel. On sait depuis un certain temps que les ventes se sont effondrées et que l’entreprise utilisait une technologie vieillissante qui ne la servirait pas bien pour les futurs titres.

Le seul point noir de cet épisode sombre est que #TelltaleJobs, qui est actuellement utilisé par d’anciens employés, fans et autres studios de jeux pour aider le personnel licencié de la société à trouver de nouveaux emploies, prend de l’essor sur Twitter.

Articles recommandés