fbpx

Cette «peau robotique» peut transformer n’importe quel objet en robot

Par

le

Des objets inanimés qui prennent vie, est-ce flippant ? Pas lorsque vous pouvez contrôler les objets grâce à une «peau robotique».

Une technologie remarquable venant de l’Université de Yale permet de transformer pratiquement n’importe quoi en automate. Elle ne serait peut-être pas capable de transformer Pinocchio en un vrai garçon, mais celle-ci pourrait faire bouger la marionnette comme une autre.

Les chercheurs ont développé des « peaux robotiques » qui peuvent être glissées sur des objets inanimés pour les transformer en robots. L’équipe, dirigée par Rebecca Kramer-Bottiglio, de Yale, a publié ses conclusions dans la revue Science Robotics.

La nouvelle technologie de robot est légère, fonctionnelle et facilement réglable. Fabriquées à partir de feuilles élastiques incorporant des capteurs et des vérins pneumatiques, ces peaux robotiques sont également réutilisables et hautement personnalisables pour effectuer diverses tâches. Les tâches dépendent des propriétés des objets et de la manière dont les peaux sont placées.

« Nous pouvons prendre les peaux et les envelopper autour d’un objet pour effectuer une tâche. La locomotion, par exemple, puis les enlever et les placer sur un objet différent pour effectuer une tâche différente, telle que saisir et déplacer un objet », a expliqué dans un communiqué Bottiglio, professeur adjoint de génie mécanique et de science des matériaux. « Nous pouvons ensuite retirer ces mêmes peaux de cet objet et les mettre sur un T shirt pour en faire un wearable. »

La capacité des peaux robotiques à changer à diverses fins change la donne, étant donné que la plupart des robots sont conçus pour un seul but spécifique.

Kramer-Bottiglio fait remarquer que la technologie pourrait être utilisée pour les automates de recherche et de sauvetage, la technologie portable ou même les tâches qui n’étaient même pas prises en compte lors de la conception des peaux.

Dans une vidéo publiée en ligne, les scientifiques démontrent l’adaptabilité de leurs peaux robotiques en les utilisant de diverses manières, en faisant marcher des animaux en peluche et en corrigeant les mauvaises postures chez les personnes.

Les peaux peuvent même, selon les auteurs, être superposées pour créer des mouvements plus complexes.

L’idée des peaux robotiques est venue à Kramer-Bottiglio lorsque la Nasa a lancé, il y a quelques années, un appel pour des systèmes robotiques souples. En effet, la conception est idéale pour les astronomes car elle leur permettrait d’accomplir un certain nombre de tâches en utilisant un seul matériau.

« L’une des principales choses que j’ai considérées était l’importance de la multifonctionnalité, en particulier pour l’exploration de l’espace lointain où l’environnement est imprévisible », explique-t-elle, ajoutant que l’équipe devait savoir comment se préparer à l’inconnu.

Les prochaines étapes pour l’équipe consisteraient à rationaliser le design et éventuellement à utiliser l’impression 3D pour les différentes parties.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉