fbpx

Vers une interdiction des iPhone en Inde ?

Par

le

Apple risque un bannissement de ses appareils si la marque n’installe pas une application anti-spam par défaut recommandée par le régulateur des télécoms indien.

L’Inde est un marché prometteur pour les géants technologiques, mais difficile à conquérir pour certains fabricants. C’est le cas pour Apple qui, début 2018, a écoulé moins d’un million d’iPhone dans le pays. Si L’Inde n’est pas encore un gros marché pour la marque américaine (contrairement à OnePlus ou Xiaomi), la firme de Cupertino pourrait être banni du pays à cause d’un différend avec le régulateur des télécoms indien portant sur l’installation d’un filtre anti-spam.

Le TRAI (Telecom Regulatory Authority of India), l’organisme de régulation national, demande à tous les constructeurs d’installer par défaut un filtre anti-spam approuvé par le gouvernement sur les mobiles vendus. Mais jusqu’à présent, Apple a toujours refusé de se soumettre à cette obligation, jugeant que le filtre recommandé était contraire à sa politique de confidentialité.

Au mois de juin, Apple avait alors demandé aux autorités locales une dérogation, tout en expliquant être prêt à travailler avec le TRAI « pour aborder la questions des communications commerciales non sollicitées », selon un courrier du 18 juin cité par Reuters.

Dans sa réponse publiée le mois dernier, les régulateurs ont durcit le ton et ont déclaré que les constructeurs qui ne se sont pas conformés à ses règles ont six mois pour rentrer dans le rang, au risque de se voir privés d’accès au réseau indien.

Rappelons qu’avec sa politique haut de gamme, la marque a du mal à conquérir le marché indien, un pays où 20% de la population vivait en 2012 sous le seuil de pauvreté extrême (1,90 dollars par jour). Apple pourrait donc être forcé de se retirer du marché indien et de laisser le champs libre à ses concurrents, alors que le pays est en phase de devenir le plus plus peuplé de la planète d’ici 2025.

Articles recommandés