fbpx

Les développeurs d’applications tierces pour Gmail peuvent lire vos e-mails personnels

Par

le

Selon un rapport du Wall Street Journal, Google a été accusé d’autoriser les développeurs d’applications tierces à accéder à vos messages privés dans Gmail.

Le courrier électronique est l’un des services Internet les plus anciens et les plus sacrés encore utilisés. Malgré les tentatives de s’en débarrasser, il reste l’épine dorsale de la communication sur Internet et, en tant que tel, est une mine d’or en terme de données personnelles. A cause de cela, et la menace de poursuites et d’amendes, Google a cessé sa pratique qui consistait à laisser ses employés lire des e-mails de clients. Mais alors que le géant de la recherche a promis de ne plus fouiner dans les messages de ses utilisateurs, la société ne semble pas imposer cette même règle aux applications tierces et aux développeurs qui admettent, de façon surprenante, laisser leurs employés lire ces précieux messages.

En bref, les employés de Google ne lisent peut-être plus vos e-mails, mais les applications tierces qui se connectent à Gmail peuvent le faire. Le Wall Street Journal rapporte que Return Path, Inc. et Edison Software admettent avoir recours à ce genre de pratiques. Et, pour être juste, ils ne distinguent pas Google non plus. Microsoft et Yahoo, maintenant sous le contrôle de Verizon, sont également soumis à la même pratique.

Ce qui peut-être encore plus inquiétant est que, pour ces entreprises, ce n’est pas grave. Ce n’est même pas quelque chose à cacher mais une pratique courante dont personne ne vient de parler jusqu’à maintenant. Beaucoup de ces applications ne demandent même pas votre consentement explicite pour laisser leurs employés lire des courriels. Ils soutiennent que c’est couvert par les accords de l’utilisateur qu’aucun utilisateur ne lit de toute façon. Tout cela pour « améliorer le service ».

Malheureusement, cela ne semble pas être un dossier important pour les fournisseurs de services de messagerie comme Google non plus. Bien que des politiques soient en place pour protéger la confidentialité des courriels, les développeurs affirment qu’ils n’ont jamais entendu parler de l’application de ces règles par Google. La même chose est vraie pour Microsoft et Yahoo / Oath. Cela n’a évidemment pas arrêté cette « pratique courante ».

Google et ses amis pourraient eux-mêmes s’engager à protéger vos données, mais leur engagement s’arrête à leurs propres portes. Malheureusement, ils ont laissé de telles portes ouvertes aux tierces parties pour profiter des failles juridiques. Google et d’autres laissent également la responsabilité de la surveillance aux utilisateurs, les forçant à déterminer si l’application choisie contrevient ou non à leur vie privée. La meilleure solution pour combler les lacunes est, ironiquement, d’utiliser directement Gmail.


Articles recommandés