fbpx

Lac souterrain d’eau liquide détecté sur la planète Mars

Par

le

Non loin de la calotte polaire australe de Mars, sous la surface de la planète, un grand réservoir d’eau liquide et salée a été détecté par les scientifiques.

Hier, les scientifiques ont annoncé avoir détecté ce qui pourrait être un grand réservoir d’eau liquide sous la surface de Mars. Le «lac» mesure 20 km de diamètre et est situé à environ 1,5 km en dessous de la calotte polaire australe de Mars. Un article sur la découverte a été publié dans la revue Science.

Nous savons que l’eau liquide abondante existait auparavant sur Mars. Le rover Curiosity a trouvé un ancien cours d’eau sur la planète qui contenait des traces d’eau liquide. Jusqu’à présent, nous savions que l’eau existe sous la forme de glace sur la planète, et qu’il y a des signes d’eau liquide à sa surface. Mais les scientifiques pensaient que Mars avait perdu la majorité de son eau liquide. Maintenant, si cette découverte est validée, il est clair qu’il existe encore de grandes poches d’eau liquide sur ou près de la surface martienne.

Il est important de noter qu’il y a pas mal de réserves vis à vis de cette découverte. Tout d’abord, les scientifiques ont découvert des preuves d’un lac enfoui; ce n’est pas la même chose que de trouver un lac en surface. Ils ont utilisé un outil appelé MARSIS sur la sonde européenne Mars Express pour étudier la partie la plus épaisse de la calotte glaciaire sud de Mars. Les lectures qu’ils ont obtenues entre mai 2012 et décembre 2015 reflètent des données similaires à celles des lacs d’eau liquide trouvés sous les couches de glace de l’Antarctique et du Groenland sur Terre.

Si ce lac souterrain existe effectivement, l’eau doit être très saumâtre, avec un mélange de magnésium, de calcium et de sodium, qui sont tous présents dans les roches martiennes, afin de rester liquide. La présence d’une éventuelle forme de vie microbienne dans le lac est sujette à débat car certains experts estiment que la concentration de sels nécessaire au maintien de l’eau à l’état liquide pourrait être fatale à toute vie microbienne similaire à celle de la Terre.

Cette détection n’a été faite que par un seul instrument, il est donc important de confirmer les données avant de forger de trop grands espoirs. Pourtant, cela semble très prometteur, et c’est excitant de penser aux possibilités de ce qui pourrait être là-haut.


Articles recommandés