Des programmes d’intelligence artificielle meilleurs que des joueurs humains sur Quake III

Par

le

Des bots de Google DeepMind sont parvenus à surpasser des joueurs humains sur le jeu Quake III en terme de taux de victoire.

La recherche en IA continue à améliorer les jeux vidéo. La technologie informe par exemple les PNJ qui peuvent se déplacer et se battre de manière plus convaincante et offre des visuels toujours plus réalistes. Dernièrement, les chercheurs de DeepMind ont enseigné à une IA à jouer une version personnalisée de Quake III Arena comme un humain.

L’équipe s’est concentrée sur le mode capture du drapeau, un mode dans lequel la carte change de match à match. Ses bots IA ont dû apprendre des stratégies générales pour pouvoir s’adapter à chaque nouvelle carte, ce que les humains font facilement. Les programmes d’intelligence artificielle devaient également coopérer avec les membres de l’équipe et rivaliser avec l’équipe adverse, et être en mesure de s’adapter aux différents styles de jeu ennemis.

« Nos agents doivent apprendre à partir de zéro comment voir, agir, coopérer et concourir dans des environnements invisibles, le tout à partir d’un simple signal de renforcement par match: que leur équipe ait gagné ou non », ont écrit les chercheurs dans un billet de blog. Ils ont entraîné un groupe de bots équipés d’IA qui apprennent en jouant au jeu, comme nous le faisons. Chaque agent individuel est motivé par un signal de récompense interne, ce qui les renforce pour atteindre leurs objectifs, comme capturer le drapeau. Les agents jouent les uns contre les autres et contre des adversaires humains dans des matchs rapides et lents pour améliorer leur mémoire et rester constants dans leurs comportements. Les chercheurs ont constaté que les agents IA gagnent plus souvent que les humains, ce qui est logique, mais qu’ils sont aussi plus collaboratifs que les joueurs réels. Les agents ont également appris des comportements semblables à ceux des humains, comme suivre des coéquipiers et camper dans des bases ennemies.

Selon les chercheurs, ce type d’IA pourrait être étendue à des jeux plus complexes comme StarCraft II et Dota 2, menant à la fois des alliés et des adversaires qui jouent davantage comme les autres humains. Il n’est pas difficile d’imaginer un futur où les équipes eSport utilisent la technologie pour améliorer leurs résultats.

Articles recommandés