Le PDG d’Apple, Tim Cook, célèbre le 20e anniversaire de l’iMac

Par

le

Il y a 20 ans, le 6 mai 1998, Steve Jobs, le directeur général intérimaire d’Apple, a présenté au monde le premier iMac.

Il y a 20 ans, le 6 mai 1998, Steve Jobs, alors directeur général intérimaire d’Apple, a présenté l’Apple iMac au monde entier. L’iMac était un ordinateur de bureau ambitieux spécialement conçu pour offrir un accès facile à Internet. Le lancement de l’iMac, non seulement défini le style et la conception des produits technologiques, mais a également aidé Apple à passer d’un fabricant de PC classique à la société de technologie la plus profitable au monde.

Pour commémorer l’occasion, le PDG d’Apple Tim Cook a posté une petite vidéo sur Twitter montrant Jobs dévoilant l’ordinateur de bureau emblématique au monde. Pour ceux qui ne le savaient pas, Steve Jobs et Steve Wozniak ont ​​co-fondé Apple en 1976, et ont rencontré leurs premiers succès avec les ordinateurs personnels Apple I et Apple II. Apple Lisa en 1983 a été un échec, et après une longue lutte pour le pouvoir, il a été contraint de quitter Apple en 1985.

Jobs a ensuite fondé NeXT, une société de développement de plateformes informatiques, et a contribué au développement des effets visuels en finançant la division graphique de George Lucas en 1986. 11 ans plus tard, Apple fusionne avec NeXT et Jobs revient chez Apple. Peu de temps après son retour, Jobs a lancé l’iMac au Flint Center, et la foule présente l’a accueilli avec des applaudissements nourris. Pour l’anecdote, c’était le même lieu où Jobs avait dévoilé le Macintosh original en 1984.

Une des raisons pour lesquelles les gens ont été séduit par l’iMac était le fait qu’il ne ressemblait pas à d’autres ordinateurs de bureau de l’époque. C’était une machine tout-en-un avec le moniteur ayant un dos courbé et un plastique translucide. Plus tard, Apple a également présenté plusieurs autres options de couleur arc-en-ciel pour l’iMac.

L’iMac original a été le pionnier de plusieurs premières dans l’industrie telles que FireWire, un fonctionnement sans ventilateur silencieux et l’USB. La stratégie a été très efficace et la machine a aidé Apple à sortir la tête de l’eau, alors que l’entreprise était un seul pas de la faillite.

En termes de hardware, l’iMac a été alimenté par un processeur PowerPC G3 cadencé à 233 MHz, couplé avec 32 Mo de RAM (extensible à 128 Mo), et un disque dur de 4 Go. Il comprenait un écran de 15 pouces avec une résolution de 1024 × 768, des haut-parleurs stéréo intégrés avec son SRS, deux ports USB et Ethernet avec un modem logiciel intégré, un lecteur CD-ROM 24x, un clavier et une souris USB conçus par Apple. L’iMac fonctionnait sur Mac OS 8.1.

Articles recommandés