Sciences

Un astronome amateur aperçoit les débuts d’une supernova

Par

le

Victor Buso, un astronome amateur, a testé un nouvel appareil photo au télescope montée sur le toit de sa maison quand il a fait une découverte unique : les débuts d’une supernova.

Victor Buso est serrurier. Il passe ses journées à jongler entre des serrures et des clés, et pendant son temps libre, il regarde dans les cieux dans l’observatoire qu’il a construit au dernier étage de sa propre maison. Il a consacré énormément de temps et d’argent à sa passion pour observer le ciel, et désormais, il est le premier sur la planète à assister à quelque chose que les scientifiques espéraient voir depuis des décennies: la naissance d’une supernova.

En utilisant le télescope de haute puissance monté au-dessus de sa maison, Buso a enregistré le comportement bizarre d’une étoile lointaine. L’étoile lointaine laissa s’échapper une énorme quantité d’énergie de son noyau quelques instants avant l’explosion, confirmant les croyances de longue date de la naissance des supernovas et l’ajout du nom de Buso dans les livres d’histoire.

Buso, qui a raconté au Washington Post qu’il avait hérité de la passion de l’astronomie par ses parents, a été témoin de cette vision incroyable après avoir pointé un nouvel appareil photo monté sur un télescope dans la lointaine galaxie NGC-613. Celle-ci se trouve à quelque 65 millions d’années-lumière de la Terre, ce qui signifie que tout ce que nous pouvons en voir est tel que cela était il y a 65 millions d’années. Le timing de Buso était donc parfait, car il a été capable de repérer un petit point lumineux qui n’était pas là auparavant, et qui est par la suite devenu plus lumineux.

Il a enregistré l’événement et, après avoir vu que le minuscule point avait finalement abouti à une supernova, il savait que son observation était extrêmement importante. Selon l’astrophysicienne Melina Bersten, les probabilités de tomber sur un événement pré-supernova sont de l’ordre de 1 sur 10 millions, et cela n’a jamais été enregistré auparavant dans l’histoire de l’astronomie.

Rapidement, d’autres astronomes commencèrent à enregistrer leurs propres observations et, grâce à l’observation incroyablement précoce de Buso, furent capables de déterminer quel type d’étoile avait engendré la supernova. Ils ont cru que c’était une étoile supergéante d’environ 20 fois la masse de notre propre soleil, et les chercheurs ont pu créer des modèles informatiques pour simuler comment tout cela s’était déroulé. La recherche a été publiée cette semaine dans Nature.