Technologie

Des jeux Android pourraient secrètement utiliser le micro du mobile pour espionner

Par

le

Certains jeux sur smartphone écoutent ce que le micro capte, mais pas pour entendre ce que la personne dit. Au lieu de cela, ils essaient d’entendre ce que vous regardez.

C’est quelque chose que les applications pour smartphones font depuis un petit moment déjà: utiliser l’accès au microphone pour savoir quelles programmes vous regardez, quelles publicités vous entendez et même quels films vous voyez. Mais un article paru dans le New York Times la semaine dernière montre que la pratique pourrait être plus répandue, et plus secrète, que ce que les consommateurs pourraient le croire.

Le Times indique avoir identifié plus de 250 jeux sur le Google Play Store qui incluent un seul type de logiciel spécifique pour surveiller les habitudes télévisuelles des utilisateurs. Il provient d’une entreprise connue sous le nom d’Alphonso, et les applications qui l’incluent restent vagues sur leurs intentions. La plupart des applications semblent cacher leurs fonctions dans leur description, sous un bouton “lire plus”.

Si vous manquez cet avertissement initial, vous ne savez peut-être pas dans quoi vous vous engagez une fois que vous avez ouvert l’application. Une fois installé, le jeu Endless 9*9 de Imobile Game Studios, demande immédiatement l’emplacement et l’accès au microphone, sans explication. L’application a révélé qu’elle effectuait le suivi des “informations relatives au visionnage de la TV” afin de “vous montrer du contenu et des publicités liés à la télévision”, mais uniquement si vous étiez dans les paramètres du jeu. Les utilisateurs n’avaient pas besoin d’être d’accord proactif.

Comme le souligne le Times, aux Etats-Unis, la Federal Trade Commission a mis en garde les entreprises contre ce comportement dans le passé. En 2016, elle a déclaré à une douzaine de développeurs d’applications Android utilisant un logiciel similaire, appelé SilverPush, que les utilisateurs devaient être informés du type d’informations collectées par leurs applications et des raisons pour lesquelles elles sont collectées.

Ces applications ne mettaient aucunement en garde les utilisateurs à propos de la collecte de données, alors que les applications identifiées par le Times présentent ces informations, même si elles sont cachées. Le quotidien dit que cette fois-ci, certaines de ces applications continuent de surveiller le microphone d’un téléphone même après leur fermeture. Et tandis que la plupart des applications semblaient être sur Android, il signale que certains étaient sur l’App Store d’Apple. Apple et Google exigent tous deux que les applications demandent l’accès au microphone. Les utilisateurs doivent donc accorder l’autorisation avant qu’une application puisse commencer à écouter, mais il n’est pas toujours clair que l’application fonctionnera même sans cette autorisation.

Il y a eu des théories du complot depuis des années sur les applications majeures, Facebook, en particulier, enregistrant les micros des smartphones afin d’écouter ce que les gens disent et ensuite en affichant des publicités basées sur leurs conversations. Ce n’est pas tout à fait ce qui se passe ici; Bien que ces applications puissent entendre tout ce que vous dites, elles sont uniquement supposées écouter l’audio reconnaissable des séries TV, des films et des publicités, qu’elles utilisent ensuite pour le ciblage des annonces. Cela ne rend pas le comportement plus agréable, mais il est au moins un peu moins effrayant.

Et comme pour Facebook, l’app n’a pas besoin de vous écouter. Il a déjà une tonne de données en suivant ce que vous faites sur son site Web, dans ses applications, et même sur d’autres sites et applications qui diffusent ses publicités.

Articles recommandés