Xiaomi emprunte 1 milliard de dollars auprès de 18 banques pour s’ouvrir à l’international

Par

le

Xiaomi a déclaré avoir emprunté 1 milliard de dollars auprès de 18 banques pour se développer à l’international.

Xiaomi, par l’intermédiaire de sa filiale Xiaomi H.K. Ltd, a annoncé avoir emprunté 1 milliard de dollars auprès de 18 banques à travers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Inde, la Chine, Hong Kong et Taiwan, la Deutsche Bank et Morgan Stanley coordonnant l’accord de prêt triennal.

La marque chinoise a généré environ 1,45 milliard de dollars de financement par capitaux propres à partir de certains noms renommés comme Qualcomm Ventures et IDG Capital. L’entreprise a également révélé avoir obtenu un autre prêt syndiqué de trois ans en 2014.

« Le syndicat mondial des banques de premier ordre est un soutient fort pour Xiaomi de la part des marchés financiers internationaux », a déclaré Shou Zi Chew, directeur financier de Xiaomi.

Avec plus de 1 milliard de dollars dans la banque, le fondateur et chef de la direction, Lei Jun, a ajouté que la multiplications des enseignes physiques fait partie des principales priorités de développement de l’entreprise.

Xiaomi est apparue comme une force majeure dans le domaine du téléphone mobile depuis son premier produit en 2011, et bien qu’elle ait continué à flirter avec les marchés internationales à travers de prétendus «événements de lancement mondiaux», ses smartphones ont été largement limités à la Chine, à l’Inde, et à une poignée d’autres marchés asiatiques. Jun a révélé le mois dernier que Xiaomi a expédié 23,16 millions de smartphones au deuxième trimestre de 2017, en hausse de 70% par rapport au trimestre précédent, établissant ainsi un nouveau record pour l’entreprise.

Bien que Xiaomi est fréquemment questionné sur ses intentions de lancer ses smartphones de manière plus large, y compris aux États-Unis et en Europe, la société est généralement restée discrète sur la question, bien qu’elle ait laissé entendre qu’elle pourrait envisager de se développer à l’avenir.

Xiaomi, basée à Pékin, s’est longtemps associée à d’autres produits et services, parfois grâce au soutien d’autres startups, en commercialisant des scooters, des tablettes, des routeurs, du stockage dans le cloud, ou bien encore des purificateurs d’air. Xiaomi a également vendu des accessoires aux États-Unis et en Europe depuis quelques années déjà, et en octobre dernier, la marque s’est associée à Google pour lancer le décodeur Android Mi Box sur le sol américain.


Articles recommandés