fbpx

Le créateur des batteries lithium-ion développe une nouvelle batterie 3 fois plus puissante

Par

le

Le créateur des batteries lithium-ion, John B. Goodenough, veut améliorer la technologie des batteries à 94 ans.

John B. Goodenough, le créateur des batteries lithium-ion, a proposé une alternative aux batteries modernes. L’homme de 94 ans travaille actuellement avec une équipe de chercheurs de la Cockrell School of Engineering de l’université du Texas pour créer une batterie qui fonctionnera plus longtemps, se chargera plus vite et sera plus sûre à utiliser.

Une équipe d’ingénieurs de l’Université, dirigée par Goodenough, a développé la première batterie à bas coût qui contient trois fois plus d’énergie qu’une batterie Li-ion. La recherche a été publiée dans la revue Energy & Environmental Science.

La batterie n’est pas seulement sûre mais a également un plus long cycle de vie, une densité d’énergie volumétrique élevée et des taux rapides de charge et de décharge.

Dans la batterie Li-ion, les électrolytes liquides sont utilisés pour transporter les ions entre l’anode et la cathode de la batterie. Si la charge se produit trop rapidement, il y a un risque de court-circuit qui peut provoquer une explosion. Cependant, cette nouvelle batterie remplace l’électrolyte liquide trouvée dans les batteries au lithium-ion avec du verre. En utilisant le verre, on élimine les chances que des batteries au lithium-ion forment des dendrites qui attaquent le séparateur entre l’anode et la cathode. Cela empêche donc les courts-circuits, l’expansion de la batterie ou les explosions. Cela permettrait également aux batteries de fonctionner à des températures plus élevées et plus froides que les modèles actuelles ne le permettent.

Cette batterie peut être utilisé pour des appareils comme les smartphones et pour les même les véhicules électriques.

«Le coût, la sécurité, la densité énergétique, les taux de charge et de décharge et le cycle de durée de vie sont essentiels pour que les voitures à batterie puissent être adoptées plus largement. Nous croyons que notre découverte résout bon nombre des problèmes inhérents aux batteries d’aujourd’hui », a déclaré Goodenough.

Cette avancée technologique remplacerait également le lithium avec le sodium, qui peut facilement être obtenu à partir de l’eau de mer, réduisant davantage le coût de fabrication des batteries.

Actuellement, la batterie est encore en phase de développement et on ne sait pas si elle sera disponible pour la production commerciale.

Articles recommandés