Pokémon GO interdit en Chine

Par

le

Le populaire jeu sur smartphone Pokémon Go ne sera pas disponible Chine en raison de préoccupations concernant la sécurité publique.

Il peut avoir conquis le reste du monde, mais Pokémon Gon n’est pas téléchargeable en Chine. Et sur la base des derniers informations rapportées, la situation n’est pas prête de changer. Selon Reuters, le jeu de réalité augmentée très populaire de Niantic ne débarquera pas en Chine car l’organisme de censure, le SAPPRFT、a indiqué que le jeu ainsi que toutes les applications similaires seront interdites car « des risques potentiels de sécurité ont été évalués. »

Si vous êtes l’une des rares personnes à ne pas être familières avec l’application, Pokémon Go est plus qu’un retour en arrière nostalgique. L’application de réalité augmentée encourage les joueurs à se balader dans la rue et les parcs grâce à système basé sur la géolocalisation, ce qui permet aux joueurs de chasser littéralement et capturer les Pokémon autour de chez eux. Et même si justement l’app a d’abord été saluée pour sa capacité à faire sortir les joueurs, Pokémon Go a également eu sa part de controverse.

Un certain nombre d’accidents de voiture ont été attribués au jeu et à ses joueurs distraits, et certains Pokémon sont également apparus dans des espaces plutôt discutables. En conséquence, le gouvernement chinois estime qu’il y a «un haut niveau de responsabilité envers la sécurité nationale et la sécurité des personnes et de leurs biens», et examine actuellement les risques potentiels posés par le jeu.

Ces dits risques comprennent la «menace pour la sécurité des informations géographiques, et une menace pour le transport et la sécurité personnelle des consommateurs », comme l’indique la China Audio-Video et Digital Publishing Association, qui est régie par l’Administration d’État.

Mais ce n’est pas seulement Pokémon Go qui est vu de manière négative en Chine. Peut-être inspiré par la popularité de ce jeu, certaines autres entreprises chinoises ont également commencé à créer des applications similaires qui s’appuient sur des services basés sur la localisation et la réalité augmentée. Cet afflux dans un gameplay potentiellement dangereux a motivé cet examen, a expliqué le gouvernement chinois.

Le développeur Niantic n’a pas encore commenté les risques de sécurité supposés que son jeu populaire pose, et nous devrons attendre pour voir ce que le gouvernement chinois va décider finalement au sujet de Pokémon Go.


Articles recommandés