fbpx

Yahoo a espionné les emails de millions d’utilisateurs pour les autorités américaines

Par

le

Selon Reuters, Yahoo a fourni aux autorités américaines un accès à tous les e-mails entrants de ses clients l’année dernière.

L’an dernier, le géant Yahoo a développé un logiciel pour espionner les e-mails entrants de centaines de millions de comptes pour les services de renseignement américains, rapporte Reuters.

Citant des personnes proches du dossier, Reuters explique que Yahoo a respecté une directive gouvernementale pour scanner des comptes YahooMail à la demande de l’Agence nationale de sécurité (NSA) ou du FBI.

L’article cite deux anciens employés anonymes de Yahoo et une troisième personne qui a été mise au courant des événements.

On ne sait pas ce que les autorités cherchaient, seulement qu’elles voulaient que Yahoo cherche des chaînes de caractères précises, ce qui pourrait signifier une phrase dans un courriel, selon les sources. On ne sait pas quelles sont les informations qui ont pu être remises.

Les anciens employés ont dit à Reuters que la décision prise par Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo, pour se conformer à la directive n’a pas été vu d’un très bon œil au sein de l’entreprise et que cela a conduit au départ de l’ancien directeur de la sécurité de Yahoo, Alex Stamos, en juin à 2015.

« Yahoo est une société respectueuse des lois, et se conforme aux lois des Etats-Unis », a déclaré Yahoo, dans une déclaration par email à FoxNews.com.

Le Bureau du directeur du renseignement national a également refusé de commenter l’article de Reuters.

Cette affaire survient alors que l’entreprise a confirmé un piratage massif des données de son service, une attaque orchestrée par « une entité liée à un Etat » qui a exposé plusieurs centaines de millions de comptes d’utilisateurs.

Avec ces révélations faites par Reuters, les autres sociétés de l’industrie telles que Microsoft, Apple, Twitter, Facebook, Google, ont fait savoir que contrairement à Yahoo, elles n’ont jamais conçu de logiciel pour espionner les emails des utilisateurs pour le compte des autorités américaines.


Articles recommandés