fbpx

La messagerie Caramail fait un retour surprise en France

Par

le

CaraMail, une messagerie créée en 1997, sauvée in-extremis en 2009, fait un retour surprise en France avec une messagerie chiffrée.

CaraMail, le célèbre webmail créé en 1997, est de retour ! Alors que la marque a failli disparaître en 2009 avant d’être sauvée in-extremis par United Internet, la messagerie Caramail fait un retour surprise en France avec des fonctionnalités dédiées à la protection de la vie privée.

Désormais gérée par la société allemande GMX, la messagerie Caramail permet désormais d’envoyer facilement des e-mails cryptés. A l’heure où les révélations sur les programmes de surveillance gouvernementaux ont de quoi inquiéter les internautes, proposer au plus grand nombre ce type de fonctionnalités est un plus. Avec une simple inscription sur le service, l’utilisateur peut se créer une boîte e-mail avec laquelle il peut envoyer des messages chiffrés en cliquant simplement sur un symbole représentant un cadenas. Le mail est donc crypté avec une clé privée (AES 256 bits) et une clé publique est fournie au destinataire. En combinant les deux clés, ce dernier peut accéder au courriel.

caramail-gmx-chiffrement

En plus du chiffrement des données, CaraMail propose un stockage illimité et gratuit, une application mobile pour Android et iOS, un logiciel pour PC (Windows), une interface webmail, un filtre anti-spam et un outil de calendrier. Il est possible d’envoyer à ses contacts des e-mails contenant des pièces jointes d’un poids maximum de 50 Mo, soit le double de la plupart des autres outils présents sur le marché comme Gmail ou Outlook.

Notons que le retour de la messagerie en ce moment n’est pas tout à fait un hasard. Avec Yahoo qui se trouve dans une situation plutôt délicate depuis quelques temps, il n’est donc pas étonnant de voir d’autres messageries comme Caramail d’essayer de profiter de la situation. Pou rappel, Yahoo a été victime d’une attaque ayant compromis quelques 500 millions de comptes d’utilisateurs. Et plus récemment, un article publié par Reuters rapporte que l’entreprise a fourni aux autorités américaines un accès à tous les e-mails entrants de ses clients l’année dernière.

Articles recommandés