fbpx

Le DTEK60 est le dernier smartphone de Blackberry

Par

le

BlackBerry a annoncé son dernier smartphone aujourd’hui, le DTEK60, un appareil haut de gamme qui met l’accent sur la sécurité.

BlackBerry vient de dévoiler son troisième et dernier smartphone sous Android, le DTEK60. Il suit les traces de ses deux aînés Android, le BlackBerry Priv et DTEK50.

Le DTEK60 a été fabriqué par TCL, montrant à nouveau la stratégie de BlackBerry d’externaliser la fabrication de ses smartphones à TCL, alors qu’il se concentre sur ses produits logiciels et de sécurité. Le DTEK60 dispose d’un écran de 5,5 pouces Quad HD, un appareil photo de 21 mégapixels, une caméra frontale de 8 mégapixels, un lecteur d’empreintes digitales, de l’USB-C, 4 Go de RAM, 32 Go de stockage, un processeur Snapdragon 820 et une batterie de 3000 mAh. Celle-ci est compatible charge rapide (80% en 20 minutes) et offre une autonomie de 24 heures.

Le DTEK60 creuse l’écart par rapport au DTEK50, qui était livré avec un affichage 1080p, un appareil photo de 13 mégapixels, et un processeur Snapdragon 617. Bien entendu, avec cette configuration plus intéressante, le prix a été revu à la hausse (environ 200 euros).

Le DTEK60 est disponible dès aujourd’hui en France pour un tarif de 579 euros.

dtek60_2

À bien des égards, cela semble être le dernier flagship de la société canadienne, bien qu’il a été annoncé assez discrètement. BlackBerry a essayé de sauver son activité mobile en passant des appareils alimentés par BB-10 à des dispositifs alimentés par Android plus tôt cette année. L’entreprise avait aussi lancé un smartphone haut de gamme conçu en interne, et un smartphone de milieu de gamme fabriqué par Alcatel. Malheureusement, ces appareils n’ont pas séduit le public.

Désormais BlackBerry va créer une co-entreprise en Indonésie (BB Merah Putih) pour produire des terminaux à destination du marché local. Ce changement de cap va permettre à Blackberry de mettre l’accent sur sa suite de logiciels et services destinés aux entreprises. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires provenait à 44 pour cent des logiciels et services de l’entreprise, 26% des frais d’accès facturés aux utilisateurs du réseau mobile de l’entreprise, et 30% de la vente des smartphones.

Articles recommandés