fbpx

Des chercheurs ont créé par hasard une batterie qui dure 400 fois plus longtemps

Par

le

Des chercheurs de l’université de Californie à Irvine ont créé par hasard une batterie qui dure 400 fois plus longtemps.

L’un des principaux problèmes des batteries pourrait bientôt être corrigé grâce à une nouvelle innovation de l’Université de Californie à Irvine. Les scientifiques, qui étudient les matériaux de batterie, ont inventé un nanofil qui pourrait être utilisé pour créer des batteries rechargeables des centaines de milliers de fois, ce qui pourrait résoudre l’un des défauts les plus irritants à propos des batteries.

Peu importe le degré de sophistication d’un appareil, il est seulement performant si sa batterie tient la route. Hors, les batteries se dégradent au fil du temps, et plus elles prennent de l’âge, moins elles sont performantes, ce qui nécessite une recharge plus fréquente.

Mais les scientifiques ont maintenant mis au point un moyen pour protéger les nanofils présents dans les batteries. Pour cela, ils ont placé un nanofil d’or dans une enveloppe conçue en dioxyde de manganèse, puis ont remplacé le lithium par un gel électrolyte, qui s’apparente à du plexiglass. Le gel réagit ainsi avec le revêtement d’oxyde de métal, ce qui empêche toute corrosion.

Au cours des trois mois de test, la batterie expérimentale a tenu des centaines de milliers de cycles, sans aucune dégradation notable, à l’exception d’une baisse de capacité de 5% après 200.000 charges, soit 400 fois plus élevé qu’une batterie conventionnelle.

Le plus incroyable dans cette découverte est que tout cela est le fruit du hasard. C’est Mya Le Thai, une étudiante de l’université, qui, en manipulant les nanofils avec un gel gel électrolyte, a découvert que les batteries étaient capables de tenir des centaines de milliers de cycles lorsqu’elles étaient protégées par ce gel.


Articles recommandés