fbpx

Une flotte de drones déployée progressivement d’ici 2017 pour la Gendarmerie

Par

le

La gendarmerie va déployer progressivement d’ici 2017 une flotte de drones pour épauler les unités au sol lors de manifestations ou d’opérations sensibles.

Selon Le Figaro, les gendarmes vont déployer d’ici à 2017 une flotte de drones chargés d’épauler les unités au sol. D’après le quotidien, les premiers appareils seront livrés fin février pour une mise en service dès le mois de mars. Chaque appareil ne dépasse pas les deux kilos et est facturé 50.000 euros avec son système de télépilotage.

La gendarmerie a choisi la société française Novadem et son drone NX110 pour monter sa flotte. Ce modèle peut atteindre une vitesse de pointe de 70 km/h et dispose de caméras embarquées. Chaque multi-rotors pourra évoluer à 50 ou 150 mètres d’altitude maximale.

Cette mini armée du ciel servira dans le cadre d’opérations de maintien de l’ordre. « Le micro-drone devrait permettre d’offrir une vue en profondeur de la zone d’action en survolant les voies, les lignes de crête ou les barres d’immeubles afin de débusquer à distance d’éventuels casseurs et de détecter des obstacles, comme des barrages de poubelles ou de voitures, voire des pièges incendiaires ou des engins explosifs improvisés comme peuvent en confectionner des manifestants violents » précise Le Figaro.

Des essais seront programmés dans les deux prochaines semaines pour expérimenter les drones dans le domaine de la sécurité routière. Ils permettront aux forces de l’ordre de repérer à distance des franchissements de lignes continues, les dépassements par la droite, le non-respect des distances de sécurité ou bien encore les demi-tours non autorisés.

D’autres pays ont déjà adopté les drones pour aider les autorités. Au Royaume-Uni, les policiers des comtés anglais du Devon, des Cornouailles et du Dorset ont fait l’acquisition de ces appareils volants pour prendre des photos de scènes de crime, et aider à la recherche de personnes disparues.


Articles recommandés