fbpx

Un virus créant de faux likes sur Instagram

Par

le

Le président Obama en a. Nous parlons des faux followers sur les médias sociaux, et il n’est pas surprenant que certains des comptes les plus populaires soient suivis par beaucoup moins de personnes réelles qu’annoncé.

Ce qui est surprenant, c’est la façon dont ces faux followers sont maintenant créés. Un virus traditionnellement utilisé pour voler des données de cartes bancaires – connu sous le nom de Zeus – est maintenant utilisé pour augmenter la présence en ligne des comptes Instagram, selon un rapport de Reuters (En 2010, le FBI a rapporté que les pirates en Europe de l’Est ont utilisé le virus Zeus pour voler 70 millions de dollars auprès des banques américaines.)

Les « likes » et followers que le virus génère sur Instagram sont une aubaine pour les publicitaires, cela boost leurs campagnes marketing ou les aide à créer un buzz autour de certains hashtags. Dans certains cas, l’afflux de « likes » sur Instagram peut valoir bien plus que les numéros de carte de crédit.

Cette version de Zeus représente le premier exemple connu de logiciels malveillants spécifiquement destiné à créer de faux « likes » sur les médias sociaux.

Instagram dit aoir des systèmes pour essayer d’identifier et de bloquer les comptes truqués. « Nous travaillons dur pour limiter le spam sur notre service, et d’interdire la création de comptes par des moyens non autorisés ou automatisés, » a déclaré un porte-parole d’Instagram.

«Nous employons des systèmes robustes pour gérer les comptes compromis par des logiciels malveillants et par le phishing, ce qui permet de garder le nombre de faux comptes faible. »

Selon la RSA, une société de sécurité, 1000 « likes » sur Instagram coûtent environ 30 $, tandis que 1.000 followers coûtent environ 15 $. Ces paquets de «likes» et followers sont vendus sur les forums pirates. – Les mêmes forums où les pirates vendent des données de cartes bancaires.

A titre de comparaison, un lot de 1000 numéros de cartes de crédit ne coûte que 6 $.

Le fait que les « likes » sur Instagram coûtent plus cher que les numéros de carte de crédit est une indication de l’importance du marketing sur les médias sociaux. « Les gens perçoivent l’importance de ce qui est tendance, » a déclaré à Reuters Victor Pan, un analyste marketing chez WordStream. « C’est l’effet boule de neige.« 


Articles recommandés