fbpx

Un Jetpack pour le grand public

Par

le

Les développeurs d’un jetpack en Nouvelle-Zélande ont déclaré mardi que les organismes de réglementation de l’aviation ont délivré un permis de vol pour l’appareil

, permettant des vols d’essai. La certification est une étape importante dans le développement du jetpack, dont la société espère une mise sur le marché l’année prochaine.

« Pour nous, c’est une étape très importante, car ça n’est plus un rêve mais plutôt quelque chose que nous sommes en mesure de commercialiser et de faire avancer très rapidement», a déclaré Peter Coker à l’AFP.

Le jetpack est le fruit de l’inventeur Glenn Martin, qui a commencé à travailler dessus il y a plus de 30 ans. Inspiré par Thunderbirds et Lost in Space, Martin a donc commencé à travailler sur un jetpack adapté pour un usage quotidien par des gens ordinaires qui n’ont aucune formation de pilote. Son jetpack se compose d’une paire de cylindres contenant des turbines de propulsion attachés à un cadre en fibre de carbone sur pied.

Le pilote recule, se sangle et contrôle les ailes du jetpack avec deux manettes. Bien que le concept du jetpack soit assez simple – Time Magazine a comparé sa conception à deux énormes souffleurs de feuilles soudes entre eux – le transformer en un appareil facile à utiliser fut un long processus. Coker a déclaré que le dernier prototype, le P12, incorporé des améliorations de conception énormes par rapport aux versions antérieures.

« Le changement de la position des conduits du jetpack a entraîné un gain des performances par rapport au prototype précédent, en particulier en termes de maniabilité de l’appareil, » a-t-il dit.

Coker a déclaré qu’une version spécialisée du jetpack a été conçue pour l’armée et les services d’urgence comme les pompiers. Une livraison est prévue d’ici la mi-2014. Un modèle simple à destination du grand public devrait être mis sur le marché en 2015.

Le prix de votre propre machine volante est estimé entre 150.000 $ à 250.000 $, bien que Coker ait déclaré que le coût était susceptible baisser au fil du temps. Il est livré avec un parachute en cas de problème.

Les Autorités de l’aviation civile de Nouvelle Zélande ont déclaré que le nouveau jetpack avait été reçu un permis de vol expérimental pour le développement de vols d’essai, permettant à une personne de piloter l’engin.

ay_116131428

Les vols d’essai seraient soumis à des exigences de sécurité strictes, avec des vols ne dépassant pas les six mètres au-dessus du sol, ou 8m au-dessus de l’eau. Les vols sont effectués dans des zones inhabitées.