fbpx

Les réseaux sociaux français ont la vie dure

Par

le

Alors que des réseaux sociaux tels que Skyrock et Viadeo connaissent le succès, d’autres réseaux sociaux français ont la vie nettement plus dure.

 

Il n’est pas facile, pour un réseau social français de se faire une place dans le secteur des réseaux sociaux. Parmi les dix sites de cette catégorie les plus fréquentés en France, seuls trois tiennent le coup : Viadeo, Skyrock et Copains d’avant.
Celui qui réussi le mieux son aventure est Viadeo. L’an dernier, le réseau social professionnel a levé 24 millions d’euros. Il embauche depuis beaucoup de personnel pour accélérer sa croissance à l’international. Pourtant, Viadeo fait face à son premier rival, le réseau américain LinkedIn, qui se développe encore plus rapidement que lui et a désormais plus d’utilisateurs en France que Viadeo. Pour se démarquer, celui-ci noue des partenariats locaux, comme avec l’Apec. Les cadres et les jeunes suivis par l’organisme vont maintenant disposer d’un abonnement de trois mois au réseau social. Viadeo mise aussi sur son déploiement en Chine et dans les pays émergents, loin des États-Unis qui sont dominés par LinkedIn.

De son côté, Skyrock fait office de survivant. La plateforme de blogs, créée en 2002, avait subi l’arrivée de Facebook en France. Son audience, qui a été divisée par deux et a touché le fond en 2011, repart à la hausse. De 5,9 millions de visiteurs uniques en avril 2012, elle est passée à 6,3 millions en 2013. Les blogs de Skyrock ont toujours un impact auprès des adolescents. La plateforme reste fréquentée par des jeunes Français qui s’essaient à l’écriture ou au dessin. Cet aspect social et le ton employé semblent toujours séduire les adolescents, malgré la présence de Facebook, Twitter et Tumblr.

Pour Copains d’avant en revanche, son état est plus préoccupant. Créé en 2001, le site permet aux internautes de retrouver des anciens camarades de classe. Le site revendique 13 millions de membres, qui s’échangent d’anciennes photos de classe et autres souvenirs d’enfance. Toutefois, sa fréquentation est en chute libre. En avril 2013, il n’a plus attiré que 2,3 millions de visiteurs uniques, contre 4,2 millions à la même période en 2012. Premier réseau social de France pendant un moment, Copains d’avant n’a pas su évoluer rapidement et a mis du temps à abandonner son modèle payant. La concurrence de Facebook, et son moteur de recherche des membres, aura eu raison du réseau social.

Articles recommandés