fbpx

Apple voit sa croissance décliner

Par

le

Apple a battu les estimations de Wall Street pour les recettes et les ventes d’iPhone et d’iPad au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2012-2013

, mais les bénéfices de l’entreprise ont diminué d’année en année pour la première fois depuis 10 ans.

Apple a vendu 37,4 millions d’iPhones et 19,5 millions d’iPads, dépassant les estimations des analystes d’environ 1 million sur les deux produits. Les ventes d’appareils ont généré 43,6 milliards de dollars de revenus pour le trimestre, en battant l’estimation du consensus de 42,6 milliards de dollars établissant alors un nouveau record pour les revenus du trimestre de mars.

«Nous sommes heureux d’annoncer ce record pour le chiffre d’affaires trimestriel grâce à la performance de l’iPhone et l’iPad», a déclaré Tim Cook, CEO d’Apple, dans un communiqué. «Nos équipes travaillent très dur sur de nouveaux matériels, logiciels et services et nous sommes très enthousiastes avec nos produits en réserve. »

Cook-Neutral

Dans cette annonce, il n’y avait pas que des bonnes nouvelles. Le bénéfice de la société par action était de 10,09 $ pour le trimestre, comparativement à 12,30 $ pour le même trimestre il ya un an. Cela marque la première fois que les profits d’Apple diminuent depuis 2003. La marge brute d’Apple pour le trimestre fut de 37,5% contre 47,4% au quatrième trimestre de l’exercice précédent, probablement en raison du fait que certains produits tels que l’iPad Mini qui génère des marges moins importantes.

Peu après Apple a publié le rapport de ses bénéfices. Apple a annoncé qu’il comptait reverser 100 milliards de dollars à ses actionnaires d’ici fin septembre 2015, soit 55 milliards de plus qu’annoncé l’an dernier. Pourtant, l’action Apple s’est effondrée en dessous de 400 dollars la semaine dernière pour la première fois depuis 2011, suite aux inquiétudes d’un ralentissement de sa croissance. Toutefois, elle progressait de 5,13% à 426,98 dollars mardi vers 21H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Au deuxième trimestre, les résultats du groupe se sont finalement avérés moins mauvais que ce que craignait le marché.

Le bénéfice par action est ressorti à 10,09 dollars, soit 2 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes, et le chiffre d’affaires a progressé de 11% à 43,6 milliards de dollars quand le consensus était de seulement 42,6 milliards.

 

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉