Facebook veut s’assurer que vous avez lu l’article que vous êtes sur le point de partager

Par

le

Facebook a annoncé sur Twitter qu’il commencerait à tester une fenêtre contextuelle qui demandera aux utilisateurs s’ils sont sûrs de vouloir partager un article qu’ils n’ont pas lu.

Sur son compte Twitter, le réseau social Facebook a annoncé qu’il commencerait à tester une fenêtre contextuelle qui demandera aux utilisateurs s’ils sont sûrs de vouloir partager un article qu’ils n’ont pas ouvert. La fenêtre contextuelle invite les utilisateurs à lire l’article, mais ils peuvent également choisir de continuer à le partager s’ils le souhaitent. Un porte-parole de Facebook a déclaré que le test serait déployé auprès de 6% des utilisateurs d’Android dans le monde.

La fenêtre contextuelle est similaire à celle de Twitter, qu’il a commencé à tester en juin 2020. La mise en œuvre de la fonctionnalité par Twitter peut être ennuyeuse pour les utilisateurs (moi y compris) qui ont lu l’article ailleurs et décident de le partager lorsqu’ils le voient apparaître sur leur alimentation.

Facebook affirme que la fenêtre contextuelle vise à aider les gens à être plus informés sur les articles qu’ils partagent, probablement comme une tentative de lutter contre la propagation de la désinformation avec laquelle la plate-forme a lutté dans le passé. Comme le message l’avertit, ne pas ouvrir l’article peut conduire à des «faits clés manquants», les titres ne racontant souvent pas toute l’histoire.


Articles recommandés