fbpx

Facebook teste actuellement une nouvelle fonction baptisée « Neighborhoods »

Par

le

Facebook teste une nouvelle fonction axée sur vous et vos voisins baptisée « Neighborhoods ». Le but ? Créer du lien avec les gens à proximité de chez vous.

Le prochain créneau de Facebook pourrait consister à faire connaissance avec vos voisins. La société a confirmé cette semaine qu’elle testait une nouvelle fonctionnalité qui encourage les utilisateurs à publier et à partager des actualités sur des réseaux sociaux miniatures axés sur de petites zones géographiques. Les utilisateurs peuvent créer des profils spéciaux qui partagent des informations limitées avec leurs voisins, tandis que Facebook lui-même utilisera les données de localisation détaillées qu’il recueille auprès des personnes inscrites pour diffuser des publicités «plus pertinentes».

La fonctionnalité, nommée Neighborhoods (Quartiers en français), est actuellement testée sur un seul marché, Calgary au Canada, mais il est probable que Facebook déploiera l’accès plus largement si le test est un succès. Un autre réseau social hyperlocal, Nextdoor, a montré la viabilité de ce modèle et serait à la recherche d’une introduction en bourse avec une valorisation comprise entre 4 et 5 milliards de dollars.

Des captures d’écran de la fonctionnalité Neighborhoods ont été partagées sur Twitter mardi par le consultant en réseaux sociaux Matt Navarra, tandis qu’une version antérieure de la fonctionnalité a été repérée en mai par Jane Manchun Wong. Un porte-parole de Facebook a confirmé le test à Bloomberg, en déclarant: «Plus que jamais, les gens utilisent Facebook pour participer à leurs communautés locales. Pour faciliter cette tâche, nous lançons un test limité de Quartiers, un espace dédié au sein de Facebook pour que les gens puissent se connecter avec leurs voisins. ».

Les captures d’écran partagées par Navarra montrent le processus d’intégration, les utilisateurs de Facebook étant invités à «se connecter avec leurs voisins». Les utilisateurs doivent confirmer que leur emplacement correspond à leur zone (ils peuvent révoquer l’accès à ces données par la suite, bien que cela ait un effet minimal en termes de confidentialité à moins que l’utilisateur ne s’éloigne plus tard), puis créer un profil limité pouvant être consulté. par ceux à proximité, même s’ils ne sont pas amis sur Facebook.

Enfin, les utilisateurs peuvent inviter des amis à se joindre et sont invités à répondre à des questions sur leur quartier et à partager des photos. Navarra rapporte que les utilisateurs peuvent quitter ou changer de quartier à tout moment.


Articles recommandés