fbpx

YouTube a désactivé 210 comptes pour avoir diffusé de la désinformation sur les manifestations à Hong Kong

Par

le

Youtube a désactivé 210 chaînes visant à discréditer le mouvement démocratique qui se déroule actuellement à Hong Kong.

Google vient de publier un billet de blog révélant qu’il avait désactivé 210 chaînes YouTube, qui, selon la société, « agissaient de manière coordonnée en mettant en ligne des vidéos liées aux manifestations en cours sur les manifestations en cours à Hong Kong ». Google indique que le comportement « correspond aux observations et actions récentes liés à la Chine annoncés par Facebook et Twitter. »Les comptes ont été désactivés plus tôt cette semaine.

Facebook et Twitter ont récemment découvert et suspendu des comptes qui, selon les sociétés de réseaux sociaux, avaient été gérés par le gouvernement chinois et visaient à semer le doute sur les manifestations en cours à Hong Kong et à les saper. Twitter a suspendu près de 1 000 comptes liés à la Chine et Facebook a supprimé plusieurs pages, groupes et comptes liés aux efforts déployés pour diffuser de la désinformation contre les manifestations.

«Nous avons découvert l’utilisation de VPN et d’autres méthodes pour dissimuler l’origine de ces comptes et d’autres activités généralement associées à des opérations d’influence coordonnées», a écrit Shane Huntley, du Threat Analysis Group de Google. «Ces actions font partie de nos efforts continus pour protéger l’intégrité de nos plateformes ainsi que la sécurité et la confidentialité de nos utilisateurs.»

Google a également profité de l’occasion pour aborder les mesures prises récemment pour contrer le gouvernement du Kazakhstan, qui a récemment forcé les citoyens à installer un certificat de sécurité qui donnait au gouvernement le pouvoir d’espionner l’activité Internet et de « décrypter et lire tout ce qu’un utilisateur écrit ou publie, notamment en interceptant leurs informations de compte et leurs mots de passe. « 

« Ces actions font partie de nos efforts continus pour protéger l’intégrité de nos plateformes ainsi que la sécurité et la confidentialité de nos utilisateurs », a déclaré M. Huntley, ajoutant que les équipes de Google « continueront à identifier les mauvais acteurs, à clôturer leurs comptes et à partager les informations pertinentes avec application de la loi et autres du secteur. « 

Articles recommandés