fbpx

La première image d’un trou noir a été dévoilée par des astronomes

Par

le

La toute première image d’un trou noir a été révélée par les astronomes du projet Event Horizon Telescope.

La toute première image d’un trou noir a été révélée par des astronomes du monde entier, réunis sous le projet Event Horizon Telescope (EHT). La photo montre le halo de poussière et de gaz qui entoure cet énorme objet, 6,5 milliards de fois plus massif que notre soleil.

Le trou noir supermassif est situé au centre de la galaxie Messier 87, à quelques 55 millions d’années-lumière de la Terre. L’image a donc été capturée par le télescope Event Horizon, composé de huit radiotélescopes placés sur cinq continents, et a été révélé par des chercheurs lors d’une conférence de presse tenue plus tôt dans la journée. Six conférences de presse ont été organisées simultanément dans plusieurs villes du monde : Bruxelles (Belgique), Santiago (Chili), Shanghai (Chine), Tokyo (Japon), Taïwan (Chine) et Washington (Etats-Unis).

Un télescope conventionnel aurait dû être de la taille de la Terre pour prendre cette photo.

« Les scientifiques ont obtenu la première image d’un trou noir en utilisant les observations du télescope Event Horizon du centre de la galaxie M87 », a déclaré le Event Horizon Project (EHT) dans un communiqué. « L’image montre un anneau lumineux formé par la lumière qui se courbe de manière intense autour d’un trou noir »

L’image montre le disque d’accrétion du trou noir, un anneau de gaz et de poussière en forme de beignet qui est avalé par le trou. Le télescope Event Horizon détecte les radiations émises par des particules dans le disque qui sont chauffées à des milliards de degrés lorsqu’elles tournent autour du phénomène à une vitesse proche de celle de la lumière, rapporte The Guardian.

Les observations se sont déroulées sur une semaine en 2017 et ont été coordonnées à l’aide d’horloges atomiques précises à une seconde près tous les 100 millions d’années. La quantité de données collectées est énorme : une seule nuit peut générer jusqu’à un an d’expériences au Grand collisionneur de hadrons. Les informations ont été enregistrées sur des disques et physiquement envoyées pour être analysées par un superordinateur pendant des mois.

«Nous donnons à l’humanité sa première vision d’un trou noir, une porte à sens unique pour sortir de notre univers», a déclaré Sheperd Doeleman de l’Observatoire Haystack du Massachusetts Institute of Technology (MIT), principal astronome de l’EHT. « Il s’agit d’un point de repère en astronomie, un exploit scientifique sans précédent accompli par une équipe de plus de 200 chercheurs. »

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉