fbpx

Gmail bloque désormais 100 millions de spams supplémentaires par jour avec l’IA

Par

le

Google a fait appel à son framework interne de machine learning, TensorFlow, pour aider à former des filtres anti-spam supplémentaires pour les utilisateurs de Gmail.

Google exploite son framework open source de machine learning, TensorFlow, afin d’aider à former des filtres anti-spam supplémentaires pour les utilisateurs de son service de messagerie Gmail. Avec les nouveaux filtres en place le mois dernier, la société affirme que Gmail bloque désormais 100 millions de spam supplémentaires par jour.

Dans le contexte du milliard d’utilisateurs de Gmail et plus, ce n’est pas nécessairement un gain énorme, cela équivaut à un courrier indésirable bloqué supplémentaire sur 10 utilisateurs, mais Google indique que Gmail bloque déjà 99,9% des pourriels, ce qui permet de dire que cette dernière tranche de pourcentage est difficile à éradiquer.

«À l’échelle actuelle, 100 millions supplémentaires n’est pas quelque chose de facile à trouver», déclare Neil Kumaran, chef de produit de Counter Abuse Technology chez Google, à The Verge. « Obtenir le dernier bit de spam incrémentiel est de plus en plus difficile, [mais] TensorFlow a été formidable pour réduire cet écart. »

Gmail utilise l’IA en plus des filtres basés sur des règles depuis des années. Bien que ces derniers puissent bloquer les spams les plus évidents, le machine learning cherche de nouveaux modèles suggérant qu’un courrier électronique ne doit pas être approuvé. Les algorithmes ainsi formés permettent d’équilibrer un grand nombre de métriques, du formatage d’un courrier électronique à l’heure de son envoi. Selon Kumaran, TensorFlow facilite la gestion de ces données à grande échelle, tandis que la nature open source du framwork permet d’intégrer rapidement les nouvelles recherches de la communauté.

TensorFlow a été lancé par Google en 2015 et est devenu une partie extrêmement importante de son activité liée à l’intelligence artificielle. C’est un framework de machine learning gratuit qui permet aux développeurs de créer des outils d’intelligence artificielle pour une très grande variété de tâches. Les utilisateurs louent sa flexibilité et sa capacité à évoluer. Bien entendu, cela fonctionne en toute transparence avec les autres services d’intelligence artificielle de Google, encourageant les utilisateurs à acheter de la puissance de calcul de Google ainsi que des algorithmes de vision et de parole disponibles dans le commerce.

Google affirme que l’intégration de TensorFlow dans Gmail lui permettra également de mieux personnaliser les filtres anti-spam. Selon Kumaran, ce processus est en cours depuis des années, Gmail recherchant certains signaux des utilisateurs indiquant ce qu’ils considèrent être du spam, mais TensorFlow «transforme ces signaux en de meilleurs résultats».

«Il n’existe pas de définition unique du spam», ajoute-t-il. Mais l’IA pourrait vous aider à déterminer la meilleure définition.

Articles recommandés