fbpx

Premières images 3D produites par la première technologie de numérisation corporelle au monde

Par

le

Le scanner Explorer a produit ses premières images 3D en faisant un scan complet du corps 40 fois plus rapidement qu’un scan PET classique.

Il y a un peu plus de dix ans, deux chercheurs de l’Université de Californie à Davis avaient eu l’idée d’une machine capable de scanner le corps entier de haut en bas en une seule prise. Le scan produirait une image 3D qui pourrait aider les médecins et les experts médicaux à diagnostiquer les troubles et à développer de nouveaux traitements plus rapidement et plus efficacement.

Ce fantasme de scanner est maintenant une réalité et les premières images qu’il a produites sont bien plus réelles que ce à quoi les chercheurs s’attendaient.

L’Explorer est un scanner qui combine deux techniques d’imagerie utilisées de nos jours, la tomographie par émission de positrons (TEP) et la tomographie par ordinateur à rayons X (CT), pour examiner en une fois l’ensemble des organes et des tissus du corps.

Le principal avantage d’un tel balayage serait la possibilité de visualiser plusieurs zones du corps en une seule séance. Mais ce n’est pas tout ce que l’Explorer peut faire, il est aussi vraiment, vraiment rapide.

Alors que le scan moyen peut prendre entre 10 et 20 minutes pour produire une image, cet appareil peut effectuer une analyse complète du corps en seulement 30 secondes. Les chercheurs affirment également qu’il est beaucoup plus sûr et nécessite une dose de rayonnement beaucoup plus faible qu’un PET scan seul.

De plus, Explorer peut également produire des films du corps en mouvement, capables de suivre les vaisseaux sanguins ou même des médicaments qui traversent le corps.

«Alors que j’avais imaginé à quoi ressembleraient les images pendant des années, rien ne me préparait à l’incroyable détail que nous pouvions voir lors de ce premier balayage», a déclaré l’un des ingénieurs de l’appareil, Simon Cherry.

« Il n’y a pas d’autre appareil capable d’obtenir des données de ce type chez l’homme, c’est donc vraiment une nouveauté », a ajouté Ramsey Badawi, deuxième chercheur.

Le duo ne pense pas que l’Explorer sera utilisé dans les hôpitaux et les centres médicaux du monde entier.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉