Monde

La Chine dispose d’un nouvel outil de surveillance qui identifie les gens par leur façon de marcher

Par

le

Les autorités chinoises ont commencé à déployer un nouvel outil de surveillance qui utilise la forme du corps des personnes et leur façon de marcher pour les identifier.

Les autorités chinoises ont commencé à déployer un nouvel outil de surveillance conçu pour identifier les personnes en fonction de leur façon de marcher ou de la forme de leur corps.

En plus du nombre déjà impressionnant de caméras de surveillance, dont beaucoup utilisent des technologies de pointe en matière d’optique et de reconnaissance faciale, la Chine utilise déjà l’outil dans les rues de ses deux plus grandes villes, Pékin et Shanghai. Cela soulève à nouveau des inquiétudes parmi les défenseurs de la vie privée quant à la volonté du gouvernement de surveiller ses citoyens.

Huang Yongzhen, PDG de Watrix, la société qui a conçu le système, explique que l’outil peut identifier les personnes jusqu’à 50 mètres, même lorsque leur dos est tourné ou leur visage couvert.

Le système permettrait de combler les lacunes de la technologie de surveillance actuelle, qui nécessite des images rapprochées et haute résolution du visage d’une personne au travail. Watrix nécessite seulement une vue dégagée de la personne qui marche, même de dos ou de côté.

« Nous n’avons pas besoin de la coopération des gens pour que nous puissions reconnaître leur identité », a déclaré Huang à l’agence Associated Press. «L’analyse de la démarche ne peut être trompée par une simple boiterie, une marche pieds nus ou un repli sur soi, car nous analysons toutes les caractéristiques d’un corps entier.»

La société a déjà collecté quelque 100 millions de yuans (14,5 millions de dollars) et est actuellement utilisée pour contrecarrer les délits mineurs, tels que le jaywalking, qui est le fait de traverser une rue en dehors des clous ou au feu vert, et identifier les fugitifs potentiels dans la foule.

En bout de ligne, les responsables de la sécurité disent qu’ils développent un système national intégré de données de caméras de surveillance, auquel viendrait s’ajouter le nouveau système d’identification de la démarche.

Articles recommandés