fbpx

Facebook affirme avoir supprimé 1,5 milliard de faux comptes au cours des 6 derniers mois

Par

le

Facebook a supprimé plus de 1,5 milliard de faux comptes au cours des 6 derniers mois de son réseau social.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a révélé qu’au cours des deux derniers trimestres, la société avait supprimé plus de 1,5 milliard de faux comptes sur sa plateforme. Les révélations font partie d’un article détaillé rédigé par Zuckerberg lui-même.

L’article intervient un jour après une enquête approfondie du New York Times, qui révélait comment Facebook avait tenté de gérer et de déjouer certains des scandales auxquels la société était confrontée. Selon le rapport, Facebook était au courant de l’ingérence de la Russie dans les élections américaines, bien avant que le réseau social ne l’admette publiquement. Il a également affirmé que Facebook avait tenté de mettre certains de ses rivaux tels que Google au banc des accusés au sujet des fake news. Facebook a nié la majorité des affirmations formulées dans le rapport.

Le chiffre de 1,5 milliard en seulement deux trimestres n’est pas anodin, surtout si l’on considère que Facebook a lui-même affirmé qu’il comptait plus de 2,5 milliards d’utilisateurs actifs par mois sur le réseau social.

Dans son article, Zuckerberg écrit que la société « identifiait de manière proactive les faux comptes, sources de la plupart des spams, des informations erronées et des campagnes d’information coordonnées ». Cette approche s’applique à tous nos services, y compris aux services cryptés tels que WhatsApp, car il se concentre sur les modèles d’activité plutôt que sur le contenu lui-même « .

« Au cours des deux derniers trimestres, nous avons supprimé plus de 1,5 milliard de faux comptes »
, a-t-il écrit. Il semble donc que ces chiffres de suppression de comptes fictifs se réfère à des produits Facebook, notamment Facebook Messenger, WhatsApp et Instagram.

Le PDG de Facebook a également écrit dans son message que l’entreprise envisageait de réduire la portée du contenu clickbait, qui tend à devenir viral sur le réseau.Pour cela, l’entreprise compte modifier la façon dont les posts se propagent dans le fil d’actualité via un changement opéré dans son algorithme.

Articles recommandés