fbpx

La Nasa dévoile la photo d’un iceberg rectangulaire en Antarctique

Par

le

Dans le cadre de son opération IceBridge, une équipe de la Nasa a repéré et pris en photo un iceberg parfaitement rectangulaire en Antarctique.

Les humains ont tendance à aimer les angles droits, mais la nature ne les produit pas toute seule très souvent. Certains minéraux et formations rocheuses le sont, mais vous ne voyez généralement pas la même chose avec la glace. A moins que vous n’ayez participé à un vol scientifique récent en Antarctique, où un énorme iceberg a été photographié et ressemblant à un cube parfaitement découpé.

La Nasa a dévoilé sur Twitter un cliché fantastique de l’iceberg, révélant que cette partie est probablement une partie de la banquise Larsen C qui s’est récemment détachée. Son apparence étrange a capturé l’imagination de beaucoup, mais malheureusement, l’explication est un peu plus banale que certaines des théories hilarantes qui circulent.

En se basant sur les réseaux sociaux, il semblerait que l’on suppose le plus souvent que la glace a l’air d’avoir été sculptée par… des extraterrestres. C’est une bonne théorie, mais vous devriez vous demander pourquoi une civilisation extraterrestre hyper intelligente, capable de voyager dans l’interstellaire, tomberait sur Terre, découperait un iceberg sur une place, puis partirait, n’est-ce pas ?

Ceux qui crient aux «extraterrestres!» le font (principalement) sur le ton de l’humour, et les scientifiques ont leur propre explication. La grande dalle est apparemment un iceberg tabulaire. Ces types d’icebergs se forment lorsqu’une partie importante se détache d’une grande plateforme de glace. Ces icebergs ont ainsi souvent des formes géométriques et des bords rectilignes.

Les petits icebergs non tabulaires sont généralement beaucoup plus petits et prennent des formes pyramidales, en forme de dôme ou en forme de coin. Les icebergs tabulaires en forme d’ardoise sont plus longs qu’ils ne sont hauts, et lorsqu’ils se détachent d’une banquise, le vêlage peut être remarquablement droit, comme ce fut le cas pour cet iceberg.

Les chances que la glace se brise à deux angles droits presque parfaits sont évidemment très minces, c’est pourquoi nous ne voyons pas cela souvent.

Articles recommandés