fbpx

Toyota investit 500 millions de dollars dans Uber

Par

le

Toyota et Uber s’associent pour accélérer le développement des voitures autonomes, ce qui comprend un investissement de 500 millions de dollars du constructeur automobile japonais.

Toyota va investir un demi-milliard de dollars dans Uber et travaillera en partenariat avec le service de VTC pour accélérer le développement des véhicules autonomes.

L’accord est un signe que Uber ne veut plus se lancer seul dans la création d’un système de conduite autonome puisque l’un de ses véhicules de test a heurté et tué un piéton dans une rue de Tempe, en Arizona, plus tôt cette année.

L’accord aidera également le constructeur automobile japonais et Uber à répartir les coûts de développement des systèmes complexes, qui utilisent des ordinateurs, des caméras, des capteurs radar et laser pour guider les véhicules autonomes. Et cela les aidera à rivaliser avec leurs rivaux General Motors et Waymo de Google, qui, selon les experts, ont pris de l’avance en terme de véhicules sans chauffeur.

Les véhicules autonomes sont importants pour Uber afin de réduire le coût du transport de passagers. En cas d’échec, les concurrents avec des voitures autonomes pourraient proposer des trajets à moindre coût.

Uber effectue une évaluation de la sécurité de son programme de véhicule autonome depuis le crash du 18 mars qui a tué Elaine Herzberg, âgée de 49 ans, alors qu’elle traversait une rue d’Arizona à vélo dans le noir.

Sam Abuelsamid, analyste chez Navigant Research, soupçonne que Toyota, qui a adopté une approche plus prudente en matière de développement de véhicules autonomes, prendra le contrôle du programme d’Uber. Toyota bénéficierait de la technologie d’Uber, car le service de VTC pourrait avoir devancé Toyota, a déclaré Abuelsamid.

Uber, a-t-il dit, a failli prendre un partenaire après l’accident. « Cela va être difficile pour eux de gagner la confiance des usagers dans tout ce qu’ils développent. Je pense que les gens auront beaucoup plus confiance en Toyota pour le faire correctement, pour prendre les précautions nécessaires et pour s’assurer que tout est testé et évalué « , a déclaré Abuelsamid.

Lors de l’accident en Arizona, les autorités ont déterminé que les capteurs du véhicule avaient repéré la femme, mais sa fonction de freinage automatique avait été désactivée au profit d’un conducteur de secours humain. La police de Tempe a déclaré que le chauffeur était distrait et qu’il regardait du contenu en streaming avant d percuter la piétonne.

Uber a depuis rapatrié ses voitures autonomes d’Arizona, ce qui a contraint l’entreprise a supprimé 300 emplois et suspendre ses tests dans d’autres villes. En juillet, Uber a fait un pas en avant vers la relance des essais de véhicules autonomes dans les rues de Pittsburgh. La société a déclaré qu’elle avait remis une poignée de véhicules sur la route avec quelques modifications de sécurité au niveau des voitures et une meilleure formation des conducteurs.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉