fbpx

Un homme a essayé de vendre ses données Facebook sur eBay

Par

le

Un utilisateur britannique du réseau social Facebook a tenté de vendre aux enchères sur eBay toutes ses données collectées par le site.

À la suite de récents scandales comme l’utilisation abusive des données personnelles de 87 millions d’utilisateurs sur Facebook par Cambridge Analytica, les consommateurs et les législateurs s’interrogent sur la façon dont nous pouvons nous protéger et protéger nos données contre les abus. Un utilisateur du réseau social, Oli Frost, âgé de 26 ans, a pris la position contraire et a choisi le partage de ses informations en vendant ses propres données en ligne. Jugeant que ses informations étaient revendues par les entreprises à des data miners et annonceurs, Frost voulait une part de ce profit en se chargeant de la vente lui-même.

« Il y a eu beaucoup de courriels d’entreprises au cours de la dernière semaine à propos du GDPR [Règlement général sur la protection des données], disant à quel point mes données étaient précieuses et importantes pour eux », a déclaré M. Frost à Motherboard. « Je me suis rendu compte que j’avais vendu mes données gratuitement depuis des lustres, et j’ai décidé qu’il était temps de les encaisser. »

Frost a listé ses données Facebook avec une enchère de départ de 99 cents sur eBay, selon Motherboard, attirant 43 enchérisseurs, avec l’enchère la plus élevée à 385 $ au 29 mai, avec cinq jours restants sur la campagne. Frost a l’intention de faire don du produit de la vente à l’Electronic Frontier Foundation, un organisme à but non lucratif engagé à défendre la vie privée et la liberté d’expression sur Internet. Cependant, au moment d’écrire ces lignes, l’enchère a été retirée, et il n’est pas clair si Frost a réalisé une transaction pour vendre ses données personnelles sur le site. On ne sait toujours pas à quel point les données en ligne d’un seul utilisateur sont évaluées sur le marché libre.

Pour compiler ses données, Frost a utilisé un outil fourni par Facebook pour télécharger toutes ses informations sur le réseau social, y compris « tous les commentaires depuis l’âge de 16 ans ». Ces données incluaient également toutes ses photos, intérêts, affiliations politiques et où vit toute sa famille. Bien que Frost ne soit pas inquiet que ses données puissent être mal utilisées, il mentionne une mise en garde interdisant à l’enchérisseur gagnant de voler son identité pour des activités clandestines.

En Europe, le Règlement général sur la confidentialité des données est entré en vigueur récemment afin de donner aux consommateurs plus de contrôle sur leurs données en ligne, exigeant que des entreprises comme Facebook soient autorisées à collecter des données de manière légale et soient obligées pour protéger les données contre une mauvaise utilisation. Ne pas se conformer peut entraîner des amendes lourdes pour les sociétés du Web, et Facebook et Google ont fait face à des poursuites le premier jour où le RGPD est entré en vigueur.

Articles recommandés