fbpx

Les AR Emoji de Samsung pourraient être utilisés pour les appels vidéo dans le futur

Par

le

Samsung a obtenu un brevet la semaine dernière qui semble indiquer que les AR Emoji pourraient être utilisés pour les appels vidéo dans le futur.

Lorsque Samsung a lancé ses AR Emoji, beaucoup ont supposé que c’était juste la réponse de l’entreprise aux Animoji d’Apple. Mais Samsung a obtenu un brevet la semaine dernière qui pourrait indiquer une toute autre raison pour le lancement de ces avatars: lutter contre les problèmes de bande passante avec les discussions vidéo en direct.

En 2013, Samsung prévoyait des problèmes de bande passante avec la vidéo en direct dans un proche avenir, et a demandé un brevet qui permettrait aux utilisateurs de chatter entre eux à l’aide de modèles 3D de leurs visages, tels que repérés par PatentlyMobile.

Le brevet stipule que «les systèmes de communication vidéo existants nécessitent généralement une bande passante élevée et sont intrinsèquement à latence élevée, car des séquences d’images entières doivent être générées et compressées avant de transmettre le signal à l’autre périphérique» pendant le chat vidéo, car la caméra n’est pas montée directement sur un écran.

Il ajoute: «Il existe un besoin pour un système de communication visuelle capable d’afficher la ressemblance, les expressions faciales et les mouvements de l’utilisateur en temps réel tout en réduisant la bande passante.» Actuellement, AR Emoji vous aide à créer un avatar basé sur une photo de vous que vous pouvez ensuite envoyer en tant qu’image et GIF, mais cet avatar ne peut pas être utilisé pour les appels vidéo. Si ce brevet est utilisé pour s’appliquer aux AR Emoji, les utilisateurs pourraient regarder des avatars à travers le chat vidéo au lieu de se voir directement.

Le concept pourrait même s’appuyer sur des données ambiantes et biométriques (telles que votre fréquence cardiaque ou la dilatation pupillaire) pour évaluer votre état émotionnel et le refléter dans votre avatar.

Pour le moment, il s’agit juste d’un brevet, et il n’y a aucune certitude que Samsung l’utilisera. La société a déposé le brevet pour la première fois en mars 2016, soit deux ans avant l’arrivée du Galaxy S9. Même si rien ne se passe, le brevet montre que Samsung explore depuis longtemps les utilisations de l’avatar en réalité augmentée.

Articles recommandés