Créations

Le nouvel écran OLED de Google semble prometteur pour la VR

Par

le

Google se prépare à dévoiler un écran OLED pour un casque VR qui pourrait éventuellement avoir la plus haute résolution au monde.

Google prévoit de dévoiler un écran de 4,3 pouces avec une résolution de 18 mégapixels lors d’un événement dédié aux technologies d’affichage, la Society for Information Display Week, fin mai. L’écran sera probablement fabriqué par LG Display en Corée du Sud et cible les casques de réalité virtuelle, offrant un large champ de vision et un ratio pixel par pouce de 1 443 pixels en utilisant la technologie d’affichage OLED.

À titre de référence, le prochain HTC Vive Pro et les casques actuels Samsung Odyssey reposent sur deux écrans AMOLED de 3,5 pouces avec une résolution de 1 440 x 1 600, chacun prenant en charge un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Pendant ce temps, les casques actuels Oculus Rift et HTC Vive VR reposent sur deux écrans AMOLED mesurant chacun 3,54 pouces et offrant une résolution inférieure de 1 080 x 1 200 pixels.

La présentation, baptisée « 18 Mpixel 4.3-in. 1443-ppi 120-Hz OLED Display for Wide-Field-of-View High-Acuity Head-Mounted Displays » et qui aura lieu en mai devrait lever le voile sur un écran capable de supporter un taux de rafraîchissement de 120Hz, plus élevé que le 90 Hz requis pour la réalité virtuelle. Tout ce qui est inférieur à 90 Hz, ou plutôt 90 images par seconde, peut produire une expérience qui peut provoquer de l’inconfort visuel voir des nausées.

Mais quelle est la résolution d’un seul écran de 18 mégapixels? Avec un format 16:9, cela pourrait équivaloir à environ 5 657 x 3 182. Actuellement, la résolution trop faible des écrans cause ce qu’on appelle le “screendoor effect”, un phénomène qui donne l’impression d’avoir une grille posée devant ses yeux lorsqu’on utilise un casque de réalité virtuelle.
Pour aider à alléger une partie du travail, l’expérience devrait s’appuyer sur le suivi des yeux et une méthode appelée rendu amélioré, selon le vice-président AR/VR de Google, Clay Bavor.

L’idée avec un rendu amélioré est de surveiller ce que l’utilisateur regarde avec du matériel de suivi de l’œil. Tout ce qui existe en dehors de la vision périphérique du porteur, un paysage qui n’est pas capté par la fovea centralis de l’œil, n’est pas entièrement restitué par le PC. Google a révélé qu’il travaille actuellement sur ce rendu en décembre, conduisant à la spéculation selon laquelle Google pourrait travailler sur son propre casque de réalité virtuelle haute définition.

La présentation de Google à la Display Week ne sera pas une grande révélation dans une keynote, mais plutôt lors d’une session le 22 mai présentée par l’ingénieur matériel Google Carlin Vieri. Sont également listés pour la session: Grace Lee et Nikhil Balram de Google, et Sang Jung, Joon Yang, Soo Yoon et In Kang de LG Display. Cela suit la keynote de Bavor pendant la Display Week en 2017, où il avait révélé le «projet secret» de Google.

À l’époque, Bavor a déclaré que Google voulait plus de pixels en réalité virtuelle et s’était associé avec “l’un des principaux fabricants d’OLED” pour créer un écran OLED compatible VR. Il aurait dix fois plus de pixels que les écrans orientés VR actuellement disponibles sur le marché. Il fournirait également 20 mégapixels par œil, soit le nombre de pixels comprenant deux téléviseurs 4K et demi, a-t-il dit.

Articles recommandés