Science

Des astronomes vont étudier l’astéroïde baptisé « Oumuamua » pour en savoir plus

Par

le

Des astronomes vont étudier un mystérieux astéroïde interstellaire pour rechercher d’éventuels signes de technologie d’une civilisation lointaine.

Des astronomes vont utilisés l’un des plus grands télescopes du monde pour regarder de plus près un objet mystérieux qui traverse le système solaire et découvrir si celui-ci a des signes de technologie alien.

Les scientifiques du projet Breakthrough Listen, qui vise à trouver des preuves de civilisations extraterrestres, utiliseront le télescope Green Bank en Virginie Occidentale pour écouter les signaux radio qui pourraient être diffusés par l’objet en forme de cigare appelé Oumuamua qui a été repéré pour la première fois dans le système solaire en octobre.

Les observations faites par les astronomes qui ont recueilli des données sur la roche spatiale ont montré que l’astéroïde est un objet inhabituel caractérisé par des propriétés elles aussi inhabituelles. Bien que les scientifiques aient longtemps prédit qu’un visiteur interstellaire passerait dans cette région de l’univers, ils ne s’attendaient pas à quelque chose comme ça.

Certains chercheurs considèrent maintenant l’idée que Oumuamua puisse avoir été envoyé par une civilisation lointaine.

“Plus j’étudie cet objet, plus il semble inhabituel, me demandant s’il pourrait s’agir d’une sonde fabriquée artificiellement qui a été envoyée par une civilisation extraterrestre”, a déclaré Avi Loeb, professeur d’astronomie à Harvard et qui est aussi un conseiller pour le projet Breakthrough Listen.

L’astéroïde est maintenant à deux fois la distance entre notre planète et le soleil depuis la Terre. À cette proximité, les chercheurs ont déclaré que le télescope Green Bank peut détecter les fréquences les plus faibles.

Le télescope prend moins d’une minute à détecter quelque chose d’aussi faible que les ondes radio d’un téléphone cellulaire, ce qui fait que les astronomes sont sûrs de pouvoir entendre quelque chose si la roche interstellaire envoie des signaux.

“Il est très probablement d’origine naturelle, mais parce qu’il est si particulier, nous aimerions vérifier s’il a un signe d’origine artificielle, comme les émissions radio”, a déclaré Loeb. “Si nous détectons un signal qui semble artificiel, nous le saurons immédiatement.”

Les observations commenceront mercredi, et la première phase, qui sera syntonisée sur quatre bandes de transmission radio, devrait durer 10 heures.

“Même si aucun signal ou autre signe de technologie extraterrestre n’est entendu, les observations du projet couvriront des parties du spectre radio dans lesquelles l’objet n’a pas encore été observé, et pourraient fournir des informations importantes sur la présence d‘eau ou de glace.

Articles recommandés