fbpx

Des étudiants gagnent la compétition de vitesse Hyperloop avec un Pod dépassant les 300 km/h

Par

le

Une équipe d’étudiants allemands a remporté la compétition SpaceX Hyperloop Pod dimanche, avec leur prototype de Pod atteignant une vitesse de 324 km/h.

Elon Musk veut vraiment que le système Hyperloop devienne un moyen de transport pour les passagers et les marchandises. Pour cela, SpaceX sponsorise un concours baptisé Hyperloop Pod, qui permet aux équipes de participer à la compétition afin de développer le Pod ayant le meilleur design ainsi que la vitesse de pointe la plus élevée.

La première compétition a eu lieu en janvier avec l’équipe Warr, composée de 30 étudiants de l’Université technique de Munich, déclant comme les vainqueurs. La seconde compétition vient de se terminer, et l’équipe Warr a de nouveau gagné, mais avec une présentation beaucoup plus impressionnante.

Voici le pod gagnant de Warr en action sur la piste de test de 1.25km de SpaceX:

Selon Engadget, le pod gagnant a atteint une vitesse maximale de 324 km/h. Seules trois équipes ont atteint la finale de cette deuxième compétition: Warr, Paradigm et Swissloop. Paradigm est arrivé en deuxième position avec une vitesse maximale de 100 km/h, tandis que le Pod de Swissloop atteint les 40 km/h.

Warr a eu un avantage de vitesse impressionnant sur la concurrence, comme lors du concours précédent. En janvier, Warr a remporté la première compétition avec un Pod qui a dépassé 93 km/h. Ici, ils ont presque quadruplé la vitesse en seulement six mois.

Le Warr Hyperloop Pod II pèse 80kg et est alimenté par un moteur de 50kW offrant 40Nm de couple permettant d’accélérer de 0 à 350 km/h en seulement 12 secondes. L’énergie est fournie par un système de batterie au lithium-polymère de 132 cellules. Le poids est réduit au minimum grâce à l’utilisation de fibres de carbone permettant à la structure extérieure de peser seulement 20 kg.

Elon Musk est convaincu que la vitesse des Pods Hyperloop peut être poussée jusqu’à 960 km/h sur la piste d’essai SpaceX. Imaginez comment les temps de trajet diminueraient s’il avait raison et que les réseaux Hyperloop se démocratisaient.

Articles recommandés